MaPrimeRénov, éco-PTZ ou TVA réduite, de quelles aides pouvez-vous bénéficier pour remplacer les fenêtres ?

Un large éventail d’aides cumulables

Qu’il s’agisse de remplacer vos fenêtres, l’isolation de votre toiture ou de remplacer votre chauffage, de nombreuses aides existent pour faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique. Toutes ces aides sont cumulables et visent à apporter une aide financière aux familles qui décident de rénover leur logement.

Par exemple, MaPrimeRénov’ est une aide lancée début 2020 pour remplacer le Crédit d’Impôt Transition et le programme d’aides Anah. Il s’adresse à toutes les familles qui en font la demande. Toutefois, le montant varie selon le type de travail exercé, le revenu fiscal de référence et le lieu de résidence. Pour remplacer la vitre, vous pouvez compter sur une aide entre 40 euros et 100 euros.

L’éco-PTZ est une autre option de financement de la rénovation énergétique. Ce prêt bancaire à 0% coûte 7 000 euros si vous souhaitez l’utiliser pour remplacer les fenêtres. Toutes les familles peuvent en profiter jusqu’au 31 décembre 2023.

L’aide de MaPrimeRénov Sérénité, quant à elle, permet de financer jusqu’à 50% des travaux de rénovation avec la possibilité d’obtenir un gain de rendement d’au moins 35% (ce qui peut être le cas dans le cadre de changement de travaux de fenêtre) . Il s’adresse principalement aux familles à faible revenu et à faible revenu. Le montant maximum de l’aide peut aller jusqu’à 15 000 euros.

À Lire  En ville, à la mer et à la montagne : où sont les oasis médicales ?

Pour remplacer vos fenêtres, vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit, par exemple 5,5% de TVA sur les matériaux que vous utiliserez pour réaliser vos travaux. Vous pouvez bénéficier d’un chèque énergie dont le montant peut dépasser 277 euros. Enfin, certaines collectivités offrent une aide financière pour remplacer des fenêtres ou pour effectuer d’autres travaux d’économie d’énergie.

À LIRE ÉGALEMENT

De nouvelles aides en cours d’élaboration

D’autres aides devraient bientôt apparaître pour renforcer celles existantes.

Le prêt d’avance de renouvellement, par exemple, a déjà été lancé, mais attend simplement sa décision de mise en œuvre. Il est principalement destiné aux familles à faible revenu qui ont du mal à obtenir un prêt bancaire. Le montant maximum n’est pas encore connu, mais l’État garantira 75 %.

Ces nouvelles subventions, en plus des anciennes, permettront aux ménages de réaliser plus facilement leurs travaux de renouvellement énergétique. En effet, remplacer une fenêtre coûte entre 800 et 1 200 euros, une somme qui augmente sensiblement si le logement comporte plusieurs fenêtres. Les subventions devraient réduire le coût alloué à l’entretien.