Pendant longtemps, il n’a pas pu se débarrasser du sentiment de culpabilité. Astrid Holleeder, qui a dénoncé, devant le tribunal d’Amsterdam, aux Pays-Bas, les meurtres qui avaient été ordonnés par son frère Willem, et en a fait l’histoire dans un livre, « Judas » (Points), a avoué à nos confrères de « L’Express « . , en 2018 : « Dommage, j’en ai tous les jours. Toute ma vie, je me détesterai pour ce que je lui ai fait subir. Parce que malgré tous ses défauts, il est toujours mon frère et je l’aime toujours. »

À Lire  8 médaillés au Concours "MAF Arts de la Table et du Service" 2022