Voyager en France : ce que prévoit la nouvelle loi santé

La propagation de la variante Omicron du Covid-19, aussi importante soit-elle, ne devrait plus impacter fortement le quotidien des citoyens. Les retombées de la crise sanitaire qui dure depuis deux ans poussent de nombreux pays à lever toutes les restrictions adoptées il y a plus de deux ans.

C’est le cas de la France, où le parlement vient de voter définitivement une loi sanitaire entérinant la fin des mesures exceptionnelles contre le Covid-19. La septième vague de l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement en France a certes enregistré une forte baisse ces derniers jours, mais les cas restent élevés.

Le 25 juillet, le nombre national de cas quotidiens était de 11 195 contre 127 000 le 13 juillet. Avec ces chiffres, la santé publique en France confirme en effet que « la circulation du SARS-CoV-2 a diminué sur l’ensemble du territoire ».

Covid-19 en France : fin des mesures d’exception à compter du 1er août

Covid-19 en France : fin des mesures d’exception à compter du 1er août

Mardi 26 juillet, le Sénat français a adopté une proposition de loi sur la fin des mesures exceptionnelles contre le Covid-19, rapporte ce jeudi 28 juillet Schengen Visa Info, citant un reportage de RFI.

En conséquence, l’état d’urgence, ainsi que les mesures adoptées en mars 2020 pour stopper la propagation du coronavirus, prendront fin le 1er août en France, suite à l’adoption définitive du projet de loi par le Parlement français.

A partir du 1er août, les mesures sanitaires exceptionnelles telles que le confinement, le couvre-feu, les passeports sanitaires ou l’obligation du port du masque ne pourront plus être utilisées. Au cas où une nouvelle vague virulente provoquerait une crise sanitaire dans le futur, le gouvernement pourra négocier des pouvoirs exceptionnels, un par un, avec le Storting.

À Lire  Voyage : la destination Maghreb reprend des couleurs en France

Voyage en France : possibilité d’un test obligatoire aux frontières

Voyage en France : possibilité d’un test obligatoire aux frontières

Pour les déplacements, le projet de loi prévoit un test obligatoire aux frontières. En effet, il a été précisé que le projet de loi contient une disposition permettant au gouvernement français d’exiger un passeport sanitaire aux frontières.

Si la situation sanitaire l’exige, les autorités peuvent donc exiger des passagers qu’ils apportent la preuve qu’ils ont été testés négatifs au coronavirus lorsqu’ils envisagent de se rendre en France depuis d’autres pays. Mais cette obligation ne serait activée que si la situation épidémiologique s’avérait grave.

En d’autres termes, les voyageurs de plus de 12 ans en provenance de l’étranger peuvent être invités à un test négatif. Toutefois, un justificatif de vaccination ou de guérison du Covid-19 ne peut être exigé, aux termes de la nouvelle loi sanitaire qui entre en vigueur le 1er août.