Voyage Maroc : bonjour RAM, bonjour Air France

Royal Air Maroc (RAM), l’une des compagnies phares du Maghreb, est souvent critiquée par ses clients. Enfin, marocains ou étrangers, manifestent une frustration qui pousse parfois l’entreprise à réagir.

C’est ce qui est arrivé à l’un des passagers de la compagnie qui a partagé son problème avec RAM sur les réseaux sociaux. Les accusations étaient si graves que l’entreprise marocaine a dû prendre la peine d’appeler le client mécontent pour lui envoyer, « pour une meilleure aide, ses coordonnées et sa correspondance ».

Voyage Maroc : des billets inversés chez la RAM

Voyage Maroc : des billets inversés chez la RAM

« Je ne volerai plus avec de la RAM », a déclaré le voyageur sur son compte Twitter. Il a expliqué qu’il avait dû « changer de vol à cause du Covid-19 », et depuis, il « s’est battu pour un billet vide », qu’il a finalement obtenu mais… en bas.

En effet, le voyageur a révélé avoir « obtenu de nouveaux billets et vols » et ce « après avoir payé des frais supplémentaires ». « Le coup dur », a-t-il ajouté, c’est que Royal Air Maroc « réservait des billets de haut en bas ». Le voyageur a demandé un aller-retour USA-Maroc-USA et la RAM lui a délivré des billets Maroc-USA-Maroc.

Le voyageur a contacté RAM pour leur faire part du problème, mais à sa grande surprise, les représentants de la compagnie lui ont dit « c’est de sa faute s’ils ont mélangé les pays ». « Pourquoi j’ai envie de changer d’avion ! », le voyageur est emmené.

RAM : « Les prix en ligne sont faux ! »

RAM : « Les prix en ligne sont faux ! »

Le problème ne s’arrête pas là, car RAM invite le voyageur à réserver à nouveau et à payer 1000 $ pour un billet. Le plaignant vérifie sur Internet et s’aperçoit que le prix du billet est inférieur à celui demandé par les représentants de la RAM. « Nous leur avons montré les mêmes billets à un prix moins cher en ligne, mais ils ont refusé en disant que les prix en ligne étaient erronés. »

À Lire  Le vert est la voie vers l'UPT

Je ne volerai plus jamais et ne recommanderai plus jamais @RAM_Maroc. J’ai dû changer de vol en raison de covid et du coût pour obtenir un bon du siège à Rabat. Reçu un billet et obtenu de nouveaux vols mais a dû payer des factures. Le gros kicker, ils ont réservé l’avion.

– Jonathan Fisher (@Coffeestainjon) 19 septembre 2022

Ce dixième emplacement dans la RAM fait tomber le voyageur de ces boutons. « Je ne voyagerai plus avec eux. J’en ai marre de me faire arnaquer et de passer pour un criminel. Je ne me lasse pas des problèmes auxquels je suis confronté à chaque fois que je fais affaire avec cette entreprise. »

Enfin, et comme pour rencontrer la RAM, le voyageur a marqué plusieurs fois la Royal Air Maroc, la même chose pour Air France, mais pour des raisons différentes. « Bonjour Air France, prends mon argent », écrit-il.