Voyage France - Algérie : cette photo intrigue les internautes

Les amateurs de vitesse voyagent en avion, mais ils sont obligés de voyager léger. Les trajets aller et retour sont limités par un nombre de kilos de bagages, qui varie selon la compagnie aérienne choisie.

Les voyageurs qui privilégient la quantité de bagages sur la durée du voyage optent plutôt pour la voie maritime. Avec le bateau, ils peuvent non seulement conduire la voiture, mais aussi la remplir de bagages.

A proximité des ports algériens, il n’est donc pas rare de voir des véhicules pleins sur les routes.

Les Algériens de France ne font souvent qu’un seul voyage dans le pays par an. Voyager léger n’est donc pas une option. Et pour beaucoup, cette année est le premier retour au pays en 3 ans, après le Covid-19.

La voiture qui divise la toile 

La voiture qui divise la toile 

De temps en temps, les internautes font des commentaires humoristiques sur des scènes qu’ils vivent, et ils impliquent leurs compatriotes en les publiant sur des pages et des groupes Facebook.

Ce dimanche c’est la photo d’une voiture chargée de bagages qu’un internaute a posté dans le groupe « Utilisateurs d’Algérie Ferries et Corsica Linea ». Il l’accompagne d’une question : « Qui peut me dire s’il vient ou s’il part ? « .

En effet, il est difficile de déterminer le sens dans lequel le véhicule roule. Dans les commentaires, les internautes sont répartis en trois catégories.

La première est celle qui pense que le voyageur va au port pour rentrer en France. « Il rentre en France parce qu’il n’y a pas de vélo », raconte un internaute.

À Lire  Peut-on faire un voyage exotique en France ?

Sur le toit de la voiture photographique on voit un tas de choses recouvertes d’une bâche bleue. Souvenirs d’Algérie, selon les suppositions de certains internautes.

La deuxième catégorie évalue qu’il vient d’arriver en Algérie. « Vu la façon dont la voiture est remplie, on voit qu’il vient en Algérie. En sens inverse, il repartirait plus facilement », argumente un homme.

« Maintenant, nous venons nous charger », a écrit une femme qui a eu du mal à se décider. « Je dirais qu’il s’en va », répond un internaute qui n’apporte aucun argument à l’appui de sa thèse.

Une troisième catégorie, qui prend la publication plus au sérieux, invite son auteur à s’occuper de ses propres affaires au lieu de surveiller son voisin.

« Laissez les gens tranquilles ! », invite un internaute. Un autre, qui a fait une petite recherche sur son profil, précise qu’il a chargé sa voiture de la même manière lors de son dernier trajet.