Voyage en mer : le lancement d'une nouvelle société française sur le marché du voyage

Remettant au goût du jour la tradition des voyages au long cours, ce 6 septembre 2022, la nouvelle « Compagnie Française de Croisières » est officiellement lancée, avec un premier navire au nom prédestiné : Renaissance.

Un navire immatriculé sous pavillon français, avec Marseille pour port d’origine, est un événement en soi dans le monde maritime et ne s’est pas produit depuis près de 40 ans. Le Mermoz est le dernier navire de croisière à avoir un port d’attache en France métropolitaine. En 1984, la société Paquet choisit le pavillon des Bahamas et de Nassau, faisant ses adieux à une longue tradition maritime.

Acteurs bien connus du monde des croisières depuis plus de vingt-cinq ans, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, les co-fondateurs de la Compagnie Française de Croisières (CFC), veulent donner au pavillon national une place dans cette croissance. marché du tourisme maritime. A l’heure où les grands acteurs du marché de masse ne construisent plus que des structures de plus de 5 000 passagers, Renaissance est déjà accueilli sur la scène internationale comme un « petit navire ». Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat ont passé quatre ans à perfectionner leur projet avec une seule philosophie : remettre au goût du jour la tradition du voyage au long cours sans atteindre les prix des croisières de luxe. Mais pas à n’importe quel prix. « Nos clients nous demandent des navires plus petits et des routes quelque peu nouvelles. Imaginez, les croisiéristes au départ de Marseille proposent les mêmes itinéraires depuis 1996 ! Nous, depuis Marseille, proposons dix parcours différents, tous différents ». Pour cela, il fallait le bon navire : ce sera la Renaissance.

La cheminée est bleue, blanche, rouge est là pour rappeler le drapeau français ; elle prend aussi la même pente que celle de la France (aujourd’hui la Norvège, ndlr). Ce navire de 219 m de long, qui pourra accueillir jusqu’à 1 100 passagers, renoue par sa taille moyenne avec celui des navires mythiques qui ont accompagné l’essor des voyages maritimes au siècle dernier. La plupart des croisières seront de plus de 12 nuits, des voyages plus longs, s’écartant du format « 8 jours/7 nuits » qui oblige souvent les navires à fréquenter les mêmes ports sur des circuits identiques.

À bord du Renaissance

À bord du Renaissance

Côté confort et vie à bord, sur les 629 cabines, 154 disposent d’un balcon ou d’une terrasse privative et 80% d’entre elles sont extérieures : un bon rapport, le reste sont des cabines intérieures. Sur ce navire ni trop grand ni trop petit, pas de tyrolienne ni de patinoire, mais une bonne sélection d’intervenants qui parleront dans le théâtre (600 places, à l’avant du navire sur deux niveaux) des pays et lieux visités . sans oublier l’histoire, la culture ou des aspects plus contemporains. Les amateurs de bien-être peuvent se reposer, le navire dispose également d’un spa, d’une salle de sport et de deux piscines (une extérieure à l’arrière, l’autre au centre du navire sous un dôme de verre rétractable selon la météo). Des cours de yoga, de pilates, de danse et de sports doux vous seront proposés.

A table, la gastronomie française et les produits de qualité seront à l’honneur avec un « coût moyen du budget restauration par passager quatre fois supérieur à certaines autres compagnies », précise le communiqué. Naturellement, le thé sera proposé tous les après-midi à partir de 16h avec sa cohorte de petits sandwichs et gâteaux, sans oublier le bouillon de 11h servi dans la grande tradition sur les ponts, lors des journées en mer dans les pays du nord, jusqu’au retour d’un buffet de minuit exceptionnel. sur les longues croisières.

Pour qui ?

Pour qui ?

En raison de la longueur de ses itinéraires, Renaissance sera un navire « sans enfant ». Cependant, sur les 31 départs du programme 2023 – 2024, sept croisières seront ouvertes aux familles, avec un personnel entièrement dédié et des clubs enfants. Bien sûr, les voyageurs en solo seront les bienvenus à bord, car si les prix sont maintenus en double affichage, les célibataires ne paieront pas de supplément (dans certaines catégories).

Navire écolo ?

Navire écolo ?

Outre le fait que le Renaissance (Maasdam de son ancien nom) avait été entièrement rénové en 2018, il est équipé de stabilisateurs, propulseurs d’étrave, propulseurs de poupe… CFC a également choisi un navire conçu à l’origine pour naviguer en Alaska durant l’été (surtout à Glacier Bay). Cependant, c’est l’un des endroits les plus stricts au monde en matière de gestion de la pollution et des émissions diverses. Le navire dispose également de scrubbers (système de lavage des gaz d’échappement), « mais nous allons l’améliorer en installant un circuit fermé. Les déchets d’échappement seront déchargés dans des ports capables de les retraiter. Et, bien sûr, nous n’utiliserons que du fioul désulfuré et désulfuré dans nos opérations quotidiennes, même offshore », explique le communiqué. De plus, Renaissance est déjà équipé pour un raccordement électrique à quai (déjà imposé à Juneau, Seattle ou Vancouver) et obligatoire dans quelques années à Toulon, Marseille et Le Havre. Le protocole ESG (Environnement, Social, Gouvernance) est en cours de finalisation.

À Lire  Voyager en Thaïlande sans visa : la durée du séjour passera de 30 à 45 jours

Combien va coûter une croisière sur le Renaissance ?

Combien va coûter une croisière sur le Renaissance ?

Le navire débutera sa carrière en février 2023 au départ du Havre, avec Marseille comme port d’attache. Le prix moyen est annoncé à 240€/jour et par personne. Certaines croisières de 7 nuits démarrent à moins de 800 €. Une croisière de 15 nuits peut coûter moins de 1 500 €. Les deux croisières Aurore Boréale de 16 nuits – 15 jours du 10 au 25 février 2023 et du 25 février au 12 mars 2023, à partir de 1 489 € TTC par personne (en cabine intérieure), 2 269 € en cabine extérieure avec cabine obstruée vue mer (canot de sauvetage) et 2559 € avec vue mer.

Où vont les déchets des bateaux de croisières ?

Où vont les déchets des bateaux de croisières ?

Les chefs séparent les restes de nourriture dans différents seaux, qui sont ensuite placés dans un grand tube. Ce tuyau mène à l’hydroprocesseur du navire. Ici, les déchets alimentaires sont incinérés, ce qui réduit le volume total de déchets à bord.

Quelles croisières retour en mer ? Sortie prévue pour décembre 2022.

  • MSC Seashore. Le MSC Seashore a rejoint la flotte MSC à l’été 2021. …
  • La merveille des mers. Royal Caribbean accueillera le plus grand navire de croisière du monde en mars 2022.
  • La côte toscane. …
  • Le cousin norvégien.

Quelle est la consommation d’un bateau de croisière ?

Ainsi, un navire moyen consomme près de 700 litres de carburant par heure une fois amarré, contre 2 000 litres par heure en navigation. Du coup, « un navire à quai produit des émissions dans l’atmosphère équivalentes à 10 000 à 30 000 véhicules, et en propulsion, 5 à 10 fois plus », ajoute le patron d’Air Paca.

Quel est le plus grand paquebot du monde ?

Le Wonder of the Seas est le plus grand navire de croisière au monde. Exploité par la compagnie Royal Caribbean, il mesure 362 mètres de long et peut accueillir près de 7 000 passagers. Cependant, il est loin d’être le seul paquebot géant qui traverse les mers du monde.

Qu’est-ce qui est compris dans les croisières ?

Filtrez le café, le thé, l’eau et du jus ou du thé glacé de la fontaine. Divertissement en direct de style Broadway avec des musiciens, des chanteurs et des comédiens dans certains bars. De nombreuses activités à bord comme des conférences, des démonstrations, des jeux. Utilisation de la piscine et du jacuzzi.

Quel est le prix d’une croisière de luxe ? Parmi les compagnies de croisières de luxe, il y a entre autres : Celebrity Cruises : le prix des voyages est de 2307 euros. La compagnie Seven Seas propose des voyages à partir de 7 155 euros. Oceania Cruises Voyager propose un prix de 4 569 euros.

Quel est le prix moyen d’une croisière en Méditerranée ?

En moyenne, une croisière pas chère en Méditerranée de 8 jours vous coûtera 1 338 € pour deux personnes, soit 669 € par personne.

Quel est le prix d’un tour du monde en croisière MSC en 2022 ?

Quel budget dois-je prévoir pour un tour du monde lors d’une croisière MSC ? Le prix d’une croisière autour du monde MSC en 2022 varie selon le type de cabine choisi. Ainsi, les prix varient entre 25 000 euros par personne et 100 000 euros par personne.

Où se trouve MSC dans le monde ? Le tour du monde avec MSC, c’est désormais Escape 2024 du 6 janvier au 3 mai. Ce nouvel itinéraire est digne d’une expédition : quittez le port de Marseille et traversez l’Atlantique, explorez le canal de Panama, descendez le Pacifique jusqu’en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Quel est le plus grand bateau MSC ?

Ce géant des mers, d’une capacité de plus de 6 000 passagers, mise sur un cocktail inédit de services et de divertissements. Le « MSC Grandiosa » porte bien son nom. Nouveau vaisseau amiral de la flotte MSC Croisières, il devient ainsi le plus grand navire d’Europe et le sixième au monde.

Quel est le prix d’une croisière ?

Le prix d’une croisière selon le type de voyage Pour les croisières courtes, les prix vont de 130 € à 1 000 € pour un voyage de 3 ou 4 jours jusqu’à 105 €/jour ou 690 €/jour pour 7 jours Le prix moyen est d’environ 650 €.

Quel est le coût d’une croisière du tour du monde ?

En général, pour une personne seule, il faut prévoir un budget de 5000 euros pour 45 jours. Cependant, le tour du monde peut durer jusqu’à 115 jours donc le prix de la croisière va augmenter. Pour une prestation simple avec peu d’avantages, le prix est de 13 000 euros par personne.