Histoire? En 1791, grand bouleversement de la Révolution française, le Panthéon avait pour but de prier les dieux et les démons de respecter les grands hommes. Premier à entrer au Panthéon en 1791, le révolutionnaire Mirabeau, enfin entrer en 2021, la chanteuse Joséphine Backer, et au total 81 figures célèbres de l’histoire de France, connues comme de grands hommes difficiles à définir, Philippe Bélaval issu du travail. son travail.

Même les grands hommes qui ont célébré la nation française ne sont pas les mêmes que les bourses de mémoire, il est difficile de citer le seul président de la république au Panthéon, Sadi Carnot, on se souvient vaguement du mathématicien Joseph Louis Lagrange ou du physicien John Perrin . De l’autre, il y a les stars : Jaurès, Voltaire, Rousseau, Zola, Jean Moulin et bien sûr Victor Hugo. Deux millions de Parisiens ont suivi le poète au Panthéon, selon Philippe Bélaval, on n’a pas fait mieux.

A travers l’histoire et du haut de la montagne Sainte Geneviève à Paris, le Panthéon, temple de la mémoire nationale, a fait la part belle aux hommes, au détriment des femmes. La première à y entrer, Sophie Berthelot en 1907, et encore elle doit accompagner son mari, le pharmacien Marcellin Berthelot. Et ce n’est qu’en 1994, sous les encouragements du président Mitterrand, qu’une deuxième femme, Marie Curie, atteint l’excellence.

Alors, il y a de fortes chances que le prochain « Panthonisé » soit le suivant. Gisèle Halimi, Simone de Beauvoir, Olympe de Gouges ? On réorganise le décompte, maintenant, il n’y a plus que 75 hommes et 6 femmes, à raison d’une entrée tous les 2 ans, on arrivera à l’égalité dans 138 ans, 2160 ! Le chemin vers l’égalité entre les hommes et les femmes est long.

À Lire  Nancy. Faubourg dans la tête de l'art : laissez le volume !

Riche de centaines d’histoires, à lire ou à relire, « Voyage au Panthéon » de Philippe Bélaval, éditions de « Presse de la cité ».