Outre les arguments écologiques, le passage à la voiture électrique suscite des inquiétudes. En ce qui concerne les coûts : d’abord l’achat, puis l’entretien. Qu’en est-il de l’assurance, obligatoire pour conduire légalement en France ? Dois-je souscrire une assurance spécifique pour la voiture électrique ? L’assurance véhicule électrique coûte-t-elle plus cher ? Répondez dans cet article !

Une assurance auto en moyenne bien moins chère

Preuve que les voitures électriques séduisent de plus en plus de Français. Les achats de véhicules dits « propres » sont en augmentation constante depuis plusieurs années. Mais de nombreux automobilistes qui envisagent d’acheter une voiture électrique s’interrogent sur les conditions de l’assurance automobile.

La loi française impose au propriétaire de souscrire au moins une garantie responsabilité civile pour chaque voiture. Pour couvrir les dommages corporels ou matériels causés aux tiers en cas de sinistre responsable. Elle est aussi appelée « assurance responsabilité civile ».

Cela vaut également pour les voitures thermiques, électriques ou hybrides. Les contrats sont généralement les mêmes. Mais il faut faire attention à ne pas souscrire à des versions obsolètes qui ne tiennent pas compte des spécificités de votre voiture.

Le montant de la prime d’assurance automobile pour les voitures électriques est jusqu’à 50 % inférieur à celui d’une assurance automobile conventionnelle.

Pourquoi l’assurance voiture électrique est-elle moins chère ?

La prime d’assurance véhicule électrique peut être, selon les assureurs, de 5 à 50 % inférieure à celle exigée pour une voiture classique. Plusieurs facteurs expliquent cet écart :

En raison de leur autonomie plus limitée, les voitures électriques sont généralement préférées pour les trajets courts. De plus, ils roulent moins vite que les véhicules équipés d’un moteur à combustion.

Conséquence logique : courte distance parcourue + vitesse moindre = moindre risque d’accidents graves. Un avantage statistique que les assureurs répercutent sur des tarifs d’assurance voiture électrique moins chers.

Si, comme nous l’avons vu, les assureurs proposent souvent des tarifs moins chers pour les contrats d’assurance voiture électrique. Certains d’entre eux proposent également des remises ou des chèques cadeaux de 50 € à 150 € aux conducteurs de véhicules propres.

Un constat à nuancer

En résumé, l’un des principaux arguments mis en avant est l’autonomie encore modeste des modèles électriques du marché (entre 100 et 300 km pour les plus courants). Cela limite la distance, mais aussi la vitesse de la voiture. Sur la base de ces données, les assureurs concluent que la probabilité d’un accident est plus faible. Il en résulte logiquement des contrats également moins chers.

Mais cela devrait changer assez rapidement, notamment avec les premières études sur le risque potentiel d’accident des voitures électriques. En août 2019, la branche suisse d’Axa a publié les premières données : le taux d’accident est inférieur de 10 % à celui des versions thermiques pour les modèles compacts (comme Renault Zoe, Nissan Leaf ou Kia e-Niro).

À Lire  Comment La Poste devient un acteur majeur de la e-santé

Une courbe qui s’inverse pour les modèles premium, avec une hausse de 40 %. Enfin, cette étude conclut que « la fréquence des accidents est globalement comparable à celle des autres véhicules ». On peut donc s’attendre à des hausses d’assurance auto selon de nouvelles statistiques.

Quelle assurance voiture électrique choisir ?

Si les montants des primes d’assurance automobile sont souvent plus avantageux pour les voitures propres. Cependant, il n’existe pas d’offres spécifiques pour l’assurance des véhicules électriques. Il vous faudra donc opter pour une assurance auto classique telle que :

Les garanties indispensables

L’assurance auto électrique devrait idéalement inclure un certain nombre de garanties utiles. Comme l’assistance 0 km qui permet de profiter d’un service d’assistance dépannage et remorquage en cas de panne, même à domicile. L’assuré doit également opter pour une garantie qui couvre les dommages électriques causés par la charge.

Surtout, il ne faut jamais négliger l’assurance batterie. Ce dernier est le composant le plus sensible et le plus cher d’une voiture électrique. En cas de détérioration ou de destruction, son remplacement coûte plusieurs milliers d’euros. D’où l’importance de l’assurer.

En négociant avec l’assureur, il est possible d’obtenir des extensions de garantie pour couvrir les dommages subis par ce composant.

Quelques sites permettant de comparer les offres

Les sites des principaux assureurs et des sites spécialisés vous permettent de comparer et de mieux comprendre les offres disponibles :

Les comparateurs d’assurance auto deviennent alors des outils incontournables. Choisissez le meilleur contrat en fonction de votre profil et trouvez les meilleures options et garanties en fonction de vos usages. Par conséquent, après l’effet de l’annonce, les prix apparaissent souvent plus élevés lorsque l’on compare des modèles équivalents.

Des offres commerciales suffisamment attractives ?

Surfant sur la vague de l’innovation, les compagnies d’assurance attirent de nouveaux clients avec des offres commerciales attractives. Il n’est pas rare de constater des remises de plusieurs dizaines d’euros par an. Chez Allianz, par exemple, un abonnement de deux mois est actuellement proposé pour tout nouvel abonnement contractuel pour une voiture électrique.

Mais comme pour toute assurance, le coût variera selon la voiture achetée, sa puissance fiscale, son bonus-malus (qui peut être différé en cas de passage à la voiture électrique), l’âge du conducteur, sa zone géographique et tout les critères pris en compte par les différentes sociétés, que votre véhicule soit électrique, hybride ou thermique. Les prix changent d’année en année. Ce qui était vrai hier ne sera pas nécessairement vrai demain.

Par exemple, sur lecomparateurassurance.com, une simulation du premier achat d’une voiture ne garantit pas un prix inférieur pour un modèle électrique. Donc, pour une personne d’une trentaine d’années qui a obtenu le permis en 2019, qui vit et travaille en région parisienne. L’assurance tous risques pour une berline essence 5 places Peugeot 308 démarre à 95 euros par mois, contre 138 euros par mois pour une berline électrique 5 places Peugeot E208. Cela semble loin des 5-50% annoncés un peu partout…