Pour 2021, près de six millions de voitures d’occasion ont été vendues dans le pays. [Saül LOEB / AFP]

Publié le

21/11/2022 à 19h45

actualisé

Bien observer sa voiture avant de l’acheter

21/11/2022 à 20h01

Selon la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), 600 000 voitures d’occasion sont concernées chaque année par l’arnaque au compteur kilométrique en France. Cependant, il existe des moyens d’éviter cela.

La fraude au compteur kilométrique, ou la vente d’une voiture d’occasion qui affiche moins de kilomètres qu’elle n’a réellement parcouru, concerne environ 600 000 voitures d’occasion en France chaque année, selon le Salon international de l’automobile (FIA).

Souscrire une assurance et faire appel à un expert

Un chiffre remarquable si l’on considère que près de six millions de voitures d’occasion ont été vendues dans le pays en 2021. Comment éviter cette arnaque.

La première étape consiste à étudier le prix de la voiture que vous souhaitez. Si le prix est toujours inférieur à celui des voitures d’occasion ordinaires, soyez prudent. De plus, il faut éplucher les factures. Si le vendeur ne veut pas les fournir, c’est déjà très mauvais signe.

Il y a aussi quelques détails à considérer. Il faut bien regarder le véhicule. Si le compteur affiche quelques kilomètres alors que les pneus, le pommeau de vitesse, la sellerie, les pédales ou le volant sont usés, il faut fuir.

Le coup de pouce du gouvernement

L’orientation des chiffres sur l’odomètre doit également être examinée attentivement. Si ceux-ci ne sont pas correctement alignés, le vendeur a probablement modifié la jauge ou l’a simplement déconnecté.

À Lire  Comment fonctionne l'offre de crédit auto Maaf ?

Avant d’acheter une voiture d’occasion, il est fortement recommandé de souscrire une protection juridique. En effet, une assurance, en complément de votre contrat d’assurance auto, vous protège contre les litiges avec un vendeur particulier ou commercial.

Des avocats et des consultants sont disponibles et vous garantissent le remboursement des frais de justice jusqu’à 20 000 euros.

En cas de doute, vous pouvez contacter un expert automobile indépendant de la compagnie d’assurance. Cette personne pourra vous renseigner afin de réduire les risques de fraude au compteur kilométrique.