Il a fallu attendre le 20 janvier pour vraiment lancer la saison de ski dans les Vosges. Jusqu’à 2 000 skieurs par jour pour le week-end d’ouverture, et quelques aménagements pour faire face à la hausse des dépenses énergétiques, la station du Lac Blanc espère sauver sa saison.

Le manteau blanc – 20 centimètres de neige de culture et 20 centimètres de neige naturelle – a recouvert les pistes de la station du Lac Blanc (Haut-Rhin), juste à temps pour donner l’espoir à ses dirigeants qu’ils pourront sauver la -saison : Le 4 février débutera un mois crucial pour l’activité touristique liée aux sports d’hiver, les vacances scolaires, qui durent quatre semaines.

« Ça peut encore être une belle saison, lâche Patrice Perrin, un patron soulagé de voir les flocons de neige tourner en ce dimanche 22 janvier. Janvier, donc les vacances de février sont vraiment le cœur de nos saisons. Nous avons passé une belle nuit samedi, il y a du monde malgré le temps très hivernal, on est très content. »

Ces semaines sont de plus en plus cruciales pour la station du Haut-Rhin alors que sa facture d’électricité a bondi de 900%. Un coup dur qu’il a fallu encaisser en ajustant le fonctionnement de la structure.

« Pour le moment nous sommes ouverts du mercredi au dimanche, donc nous sommes fermés deux jours en début de semaine, jusqu’à la rentrée des vacances scolaires dans notre domaine, explique le responsable. Il n’y a qu’une seule nuit de ski par semaine, le vendredi… Cela fait des économies, et nous nous adaptons aussi aux difficultés de recrutement que nous rencontrons, dans tous les secteurs, restauration, location de matériel… »

À Lire  Soldes d'hiver 2023 : les meilleures promos jeux vidéo

Et Patrice Perrin de lancer un appel : « Si les étudiants sont motivés pour venir travailler, notamment pendant les vacances dans notre zone (zone B, en vacances du 11 au 26 février, ndlr), nous les accueillons avec joie ! «