La modernisation des voyages d’affaires va générer des dizaines de milliards d’euros de valeur économique, selon une étude commandée par Amadeus.

Les coûts de numérisation pourraient libérer l’équivalent de 10 645 équivalents temps plein en France pour des tâches plus productives

Une meilleure gestion des frais de déplacement pourrait faire économiser aux grandes entreprises en France 2,08 milliards d’euros par an

Les déplacements professionnels représentent le poste de dépenses indirectes le plus important pour de nombreuses entreprises et il est difficile de les gérer efficacement sans disposer des bons outils numériques. Avec l’approche fragmentée d’aujourd’hui, le respect de la politique de voyage est fluide, les dépenses « en voyage » telles que les repas et les taxis ne sont pas contrôlées, et le recours aux notes de frais manuelles ajoute à la gestion de la charge de travail des voyageurs, des équipes financières et des responsables.

Une nouvelle ère de voyages d’affaires émerge pour soutenir le travail hybride, les entreprises se concentrant sur la manière dont les voyages peuvent offrir une valeur maximale dans ce nouvel environnement. Par conséquent, Amadeus a demandé aux experts du Centre de recherche économique et commerciale (CEBR) de modéliser les avantages économiques lorsque l’industrie applique la dernière technologie de gestion des dépenses de bout en bout.

Basé sur une enquête auprès des équipes impliquées dans les voyages d’affaires et la finance dans de grandes entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, le travail du CEBR met en évidence les opportunités économiques de la transformation numérique des voyages et des dépenses. Selon l’étude, la gestion des dépenses de bout en bout offre des avantages économiques aux entreprises françaises dans deux domaines principaux :

À Lire  Croisière fluviale en français en Europe : recette Avalon Waterways

Améliorer la productivité des voyageurs, des managers et des équipes financières grâce à la digitalisation des notes de frais permet de gagner plus de deux heures par note de frais, soit 10 645 équivalents temps plein et 609 millions d’euros de valeur économique brute.

Des dépenses de voyage directes efficaces permettent d’économiser 2,08 milliards d’euros, soit 8,43 %, sur les dépenses de voyage directes des grandes entreprises en France (soit environ 31 milliards d’euros par an pour les 4 pays étudiés). Des économies sont réalisées grâce à la réduction des fraudes et des erreurs, ainsi qu’à une application plus cohérente des politiques de voyage de l’entreprise.

La gestion des dépenses de bout en bout réinvente complètement la façon dont les entreprises paient, facturent et gèrent les voyages. Au lieu de prévoir ses dépenses sur place et de remettre des notes de frais à son employeur à son retour, le voyageur reçoit une carte virtuelle avec un budget préétabli pour le voyage. La carte virtuelle est stockée sur le smartphone du voyageur, ce qui lui permet de payer facilement avec les fonds de l’entreprise pendant son voyage. Non seulement les voyageurs n’ont plus besoin de soumettre de notes de frais, mais les équipes financières gagnent en efficacité dans trois domaines clés :