Valérie Sasset (BCD Travel) : "La reprise est moins forte qu'on ne l'imaginait"

BCD Travel expose lors du prochain IFTM

BCD Travel expose lors du prochain IFTM

Si la reprise est là, depuis le 15 août, Valérie Sasset, directrice générale France de BCD Travel, anticipe un automne qui pourrait être contrarié par l’actualité anxiogène, marquée par la crise de l’énergie, la hausse des prix des billets d’avion ou encore la menace d’une nouvelle vague de covid. Néanmoins, BCD Travel, qui vient de gagner Airbus, trace sa route et donne rendez-vous au prochain IFTM Top Resa où la TMC sera accompagnée de partenaires réunis au sein de sa marketplace.

La DG France de BCD Travel, Valérie Sasset, pourra compter sur les revenus des grands comptes, dont Airbus, à l’occasion de ce retour.

Alors que la reprise se fait sentir depuis le 15 août, Valérie Sasset, directrice générale France de BCD Travel, précise qu' »elle est moins forte qu’on ne l’avait imaginé ». &#xD ;

&#xD ;

Elle cite deux raisons : la détérioration des conditions économiques avec « le prix des billets en hausse » et une nouvelle terrifiante qui pourrait conduire à un « frein ». C’est facile à comprendre : « ce ne sera pas l’euphorie avant la fin de l’année ». &#xD ;

À Lire  RAMBOUILLET (78) - Visite conférence : Michael Kenna, voyage en France

&#xD ;

La part du rail a augmenté de façon très significative

La part du rail a augmenté de façon très significative

Si ce n’est pas le cas en France, Valérie Sasset souligne que sur certains marchés « certaines entreprises ont déjà mis en place des restrictions de déplacements ».

&#xD ;

A cela s’ajoute le chaos qui a été observé dans de nombreux aéroports cette année. « Ce n’est pas encore fini, il y a encore des problèmes opérationnels hors de France », souligne le dirigeant. Heureusement, notre tarif en ligne est très élevé ». BCD Travel peut compter sur l’acquisition de nouveaux clients, des « grands comptes » dont Airbus, le dernier gros budget remporté à ce jour et qui sera géré par l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l’Espagne.

&#xD ;

Rendez-vous à l’IFTM avec des partenaires de la marketplace

Rendez-vous à l'IFTM avec des partenaires de la marketplace

A cela s’ajoute le chaos qui a été observé dans de nombreux aéroports cette année. “i[ Ce n’est pas encore fini, il y a encore des problèmes opérationnels hors de France

En 2022, l’agence note également un changement de comportement chez les voyageurs d’affaires : « La part du rail a énormément augmenté, les entreprises sont de plus en plus focalisées sur leur empreinte environnementale et les voyageurs y sont décidément sensibles. »

&#xD ;

Si la location de voiture électrique a encore du mal à devenir un réflexe, « les entreprises sont également plus attentives aux labels et sont également sensibilisées aux outils de réservation qui comparent les émissions de CO2 dépensées ».