Les vacances sont bien plus heureuses pour tous les Guadeloupéens quand il n’y a pas de drame sur les routes de l’archipel. C’est pourquoi la Sécurité Routière, avec le soutien des médias locaux, a lancé une nouvelle campagne de prévention, principalement centrée sur les risques liés à la conduite sous l’emprise de l’alcool.

Comme les fêtes de fin d’année sont des moments où familles et amis se retrouvent autour de bonnes tables et que le réveillon est souvent bien arrosé, la Sécurité Routière a choisi d’axer sa nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention sur les risques de l’alcool au volant qui seront exposés, les autorités donnent des conseils judicieux que chacun doit suivre : retenir un invité qui est ivre et veut conduire, choisir un chauffeur qui ne boit pas toute la soirée et peut donc ramener les autres invités ou pour ceux qui, malgré tout après avoir bu de l’alcool, il y a possibilité de dormir sur place.

On boit, on fait la fête. Conduire sous l’influence de l’alcool est impensable. Nan ! Si quelqu’un a bu et n’est pas accompagné, vous devez également savoir comment l’arrêter. Nous savons tous que dans nos familles il y a toujours quelqu’un enclin à l’abus d’alcool, il faut arriver à le retenir car on connaît le résultat, on sait ce qui se passera plus tard : il se tuera, il laissera quelqu’un blesser ou tuer.

Dina Latchoumaya, coordonnatrice départementale de la sécurité routière

Un certain nombre de visuels ont été créés pour une large diffusion, notamment en bord de route, à la télévision, à la radio et dans les cinémas.

À Lire  Pierre Hermé, le pionnier de confiance de la grande pâtisserie

Cette campagne a été menée par l’Etat en collaboration avec le Comité des Assureurs Antilles Guadeloupe et les médias locaux. En effet, outre le spot audiovisuel (ci-dessus), dont les acteurs ne sont autres que des animateurs et journalistes de Guadeloupe La 1ère, des modules audio ont également été créés avec la complicité de nos confrères de RCI et NRJ Radios. Le quotidien France Antilles est également de la partie et relayera les images produites. Huit autres radios d’associations partenaires ont enregistré des messages en lien avec cette campagne.

Le message doit être répété encore et encore. Nous essayons d’endiguer l’hémorragie. La situation sur la route n’est pas facile, tout le monde se détend et c’est là qu’il s’agit de remobiliser tout le monde ensemble à la veille des vacances pour qu’il y ait le moins d’accidents possible.

Dina Latchoumaya, coordonnatrice départementale de la sécurité routière

Pour rappel, depuis le début de l’année, 47 personnes sont mortes sur les routes de Guadeloupe, dont un homme de 30 ans, ce vendredi 23 décembre, à Perrin, aux Abymes.

Il faut donc en finir avec les phrases type « je gère » de ceux qui sont convaincus que rien ne peut leur arriver, ou les « ou pé ké pati si on sèl pyé ! » dernier Allez boire un verre ! ») par ceux qui encouragent un dernier verre avant le départ. Des vies sont en jeu.