C’est Ars Technica qui rapporte cette histoire, et elle met en lumière un précepte important lors de l’utilisation de la domotique : vous avez toujours besoin d’une solution de secours. En effet, une école de Minnechaug, dans le Massachusetts, n’a pas pu éteindre les lumières qui éclairent les bâtiments depuis le 24 août 2021.

Le système bloqué sur allumé

Le problème peut faire rire, mais le programme qui gère les 7 000 ampoules est bloqué en position allumée depuis août 2021, avec la luminosité réglée au maximum. Et ce problème n’est pas anodin : la facture d’électricité a clairement explosé – alors que le système était initialement destiné à faire des économies – et il empêche certaines activités. Il devient impossible de baisser la luminosité pour regarder un film ou projeter une image sur un tableau blanc.

Le système a été installé il y a une dizaine d’années par une société qui a changé plusieurs fois de mains et appartient désormais à une société qui n’a pas accès aux anciens logiciels d’occasion. La seule solution envisagée est donc de remplacer l’ensemble du système (ou de dévisser les lampes dans chaque cas), mais les nombreuses pénuries retardent ce changement. Le système aurait dû être remplacé en février 2022, puis en octobre 2022, mais ce n’est pas encore le cas.

Il faut une solution de secours

Cette anecdote nous rappelle une fois de plus qu’une solution entièrement connectée n’est jamais vraiment une bonne idée. Si vous n’avez que des lumières branchées installées dans votre maison, nous vous recommandons d’essayer de maintenir un moyen d’éteindre les lumières sans passer par la zone branchée, soit avec un circuit électrique indépendant qui ne coupe pas l’ensemble pièce, ou simplement par les interrupteurs physiques (quitte à les cacher). Et cette maxime est encore plus importante lorsqu’il s’agit d’équiper un bâtiment entier de milliers de lampes.

À Lire  Un sapin de Noël entre symboles et traditions de Guebwiller Guebwiller