Aubéry Mallet est journaliste spécialisé dans les séries. Fan du petit écran, elle a tout vu (ou presque) de Game of Thrones à Pretty Little Liars, de The Bridgerton Chronicle à Stranger Things en passant par Gossip Girl ou Friends.

À la mort de la reine Elizabeth II, son fils Charles lui succède, devenant Charles III. Avant lui, Charles Ier et Charles II ont également marqué l’histoire, chacun à leur manière. Destin tragique avec décapitation, roi libertin et contraint à la fuite… Ces deux souverains ont eu des vies mouvementées.

La mort de la reine Elizabeth a touché les Britanniques et les internautes du monde entier. La mort du souverain qui a régné pendant 70 ans a été annoncée ce jeudi 8 septembre 2022. Son fils aîné, Carlos, devient le nouveau roi sous le nom de Carlos III et n’est pas le seul à changer de titre. Deux autres rois portaient ce nom et vivaient tous deux au XVIIe siècle et étaient issus de la dynastie Stuart, à laquelle succéda en 1714 la dynastie Saxe-Cobourg-Gotha (rebaptisée plus tard Windsor en 1917). Petit cours d’histoire :

Charles Ier, le roi qui a terminé décapité

Charles Ier monta sur le trône en 1625. Petit-fils de Mary Stuart – dont l’histoire a été racontée à plusieurs reprises, comme dans le film de 2018 Mary Stuart, Queen of Scots ou la série Reign – Charles Ier a un peu la grosse tête et se prend à Dieu. Son air régnant autoritaire lui reviendra très vite en pleine face. Non seulement il épouse une catholique (pas belle à voir), mais il s’attire aussi les foudres du Parlement qui veut restreindre ses pouvoirs.

À Lire  Big Data et SEO : le big data, véritables leviers d'innovation et de performance

En 1642 éclate alors une guerre civile qui se poursuivra jusqu’en 1645, suivie d’une seconde guerre civile en 1648. Seulement cette fois, Charles Ier n’y échappe pas : arrêté en 1647, il est jugé pour haute trahison avant d’être décapité en 1649. la monarchie est alors abolie et c’est Oliver Cromwell qui prend le contrôle du pays avec l’instauration d’une république, le Commonwealth d’Angleterre.

Charles II, un roi libertin mais apprécié

Charles II, fils de Charles Ier, monta sur le trône en 1660. L’idée d’une République sonnait peut-être bien sur le papier, mais les Anglais déchantèrent rapidement de Cromwell. À sa mort en 1658, une crise politique éclate et la monarchie est rétablie. Entre 1649 et son accession au trône 11 ans plus tard, Charles II est contraint de fuir, lui qui combat aux côtés de son père. Il quitte l’Angleterre pour vivre plus de 10 ans en exil, notamment en France et aux Pays-Bas.

Apprécié de ses sujets, le roi Charles II a encore un défaut majeur : c’est un libertin. Il ne se mariera jamais et n’aura pas d’enfants légitimes. Mais il reconnaît tout de même près d’une dizaine d’enfants qu’il a eus avec ses sept maîtresses. Chose qui ne plaît pas aux gens dont l’argent sert à subvenir aux besoins de leurs enfants et de leurs mères. Le prince William est également l’un de ses descendants par l’intermédiaire de sa mère, Diana Spencer. C’est son frère, Jacques II, qui lui succède après sa mort en 1685.

De son côté, le roi Charles III devrait avoir droit à un règne beaucoup plus calme et plus heureux ! La date de son couronnement n’a pas encore été annoncée.