Pour pouvoir conduire une trottinette électrique légalement, vous devez être assuré. La trottinette électrique appartient en effet à la catégorie des véhicules motorisés de transport de personnes (EDPM), au même titre que les skateboards électriques, les hoverboards, les monoroues ou les Segways (leur vitesse maximale ne doit pas dépasser 25 km/h). Il est donc régi par la Loi sur la voirie nationale.

L’obligation d’assurance pour piloter une trottinette électrique

Qu’il s’agisse d’un scooter personnel ou en libre-service, vous devez au moins avoir une assurance responsabilité civile. Déjà inclus dans votre assurance habitation, vous devez la prolonger pour couvrir également vos déplacements à l’EDPM (parfois sans surcoût). En effet, si vous êtes responsable d’un accident sur le guidon de votre trottinette, cette assurance (obligatoire, rappelez-vous) peut couvrir les dommages corporels et matériels causés par des tiers.

Il existe également une assurance facultative qui peut couvrir votre trottinette électrique si elle est endommagée (garantie matériel). Dans ce cas, il existe un contrat d’assurance spécifique destiné aux trottinettes électriques, mais qui peut également être inclus dans vos contrats d’assurance auto ou même habitation (vérifiez les clauses de vos contrats). Les contrats optionnels peuvent également vous protéger en cas de dommages corporels, mais aussi vous garantir contre le vol ou le vandalisme. Certains incluent également la défense pénale et la protection juridique. L’assurance obligatoire pour les trottinettes électriques est raisonnable, aux alentours de quatre euros par mois. Si vous choisissez une formule tous risques, cela peut s’élever à environ quatorze euros par mois.

À Lire  Cyber ​​: Albingia et Relyens investissent dans l'insurtech spécialisée

Sanctions en cas de non-assurance d’une trottinette électrique

L’assurance d’une trottinette électrique est obligatoire et ne pas en posséder vous expose à des sanctions financières et judiciaires. Vous pouvez ainsi être verbalisé et devez :

Vous pouvez également vous faire confisquer votre trottinette électrique. Pour être sûr d’être couvert par votre assurance, il vous est recommandé de respecter les règles qui s’appliquent à tous les conducteurs : conduisez prudemment, ne roulez pas sur le trottoir (risque d’amende de 135 euros) ou sur la route, roulez sur les pistes cyclables , porter un casque, ne pas porter d’écouteurs, ne pas utiliser de téléphone, ne pas avoir consommé d’alcool ou de drogue et faire du vélo seul (les passagers sont interdits).

Par la rédaction de l’agence hREF