Une enquête OpinionWay révèle que la popularité des vacances à la montagne ne faiblit pas et que les réservations sont en avance. Parmi les 19% de Français qui envisagent de partir, 30% ont choisi les vacances de Noël.

&# xd ;

Par –

&# xd ;

Plus de départs à Noël

16 novembre 2022 à 8h10 M.

&# xd ;

– Temps de lecture :

&# xd ;

Les resorts connaissent une augmentation de 7% des réservations par rapport à l’année dernière à la même période. Photo d’illustration Sipa / Ania FREINDORF

Les réservations sont en avance

Les vacances aux sports d’hiver coûteront plus cher cette année, mais ce n’est pas dissuasif pour les touristes, selon les résultats d’une enquête OpinionWay* réalisée pour Ginkoia, une société de logiciels de distribution d’articles de sport. 19% des personnes interrogées ont l’intention de prendre des vacances en villégiature cette année et 6% ont déjà effectué une réservation.

Le relevé de l’enquête souligne que les vacances de Noël sont une période très populaire cette année, choisie par 30 % des personnes qui envisagent d’aller à la montagne. En 2021, ce n’était le cas que pour 21% des répondants à la même période de l’année. Moins de Français partiront entre Noël et février (18 % contre 25 % l’an dernier) et pendant les vacances d’hiver (23 % contre 24 % en 2022).

Les prix ont grimpé

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

À Lire  Quand le budget se heurte à la réalité du monde

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez en visualiser le contenu (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous consentez au dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données. &# xd ;

Gérer mes choix

Les Français semblent avoir plus anticipé cette année, avec seulement 10% des sondés envisageant une réservation de dernière minute (contre 14% en 2021). 64% ont opté pour une petite station, avec moins de 250 km de pistes. L’autre particularité des réservations pour la saison à venir est que les touristes se tournent davantage vers les stations hautes et moins vers les stations basses, probablement par peur du manque de neige. La crainte de ne pas avoir assez de neige peut être justifiée, certaines stations ayant déjà dû reporter leurs dates d’ouverture en raison d’un temps trop ensoleillé. Par exemple, l’ouverture de Val Thorens a été reportée au samedi 26 novembre au lieu du 19 novembre.

Les résultats de l’enquête confirment les informations données lors d’une conférence de presse par France Montagnes la semaine dernière. Selon l’association, les stations enregistrent une augmentation de 7% des réservations par rapport à l’année dernière à peu près à la même époque.