Parce que je ne sais pas qui a dit « Le mieux est l’ennemi du bien ». Je n’ai jamais vraiment compris le concept (en toute honnêteté, 100 000 balles, c’est toujours beaucoup plus amusant que 10 000 !) jusqu’à ce que je tombe sur les mouvements de leur entreprise. Soutenez le « bien-être » des salariés et remportez le trophée des entreprises les plus énervantes du siècle. Aider. On se contente du petit déjeuner du lundi matin, c’est plus que convenable et bien plus positif que tout ce truc bizarre !

1. Les pauses « pensées positives » d’Amazon

Amazon a lancé WorkingWell, une gamme de programmes de santé et de bien-être. L’objectif : prévenir les blessures au travail, notamment dans les entrepôts et les centres de distribution du géant. Dans les entrepôts, entre deux boîtes de levage de 50 kg, les travailleurs ont donc une énorme opportunité de voir une courte phrase positive et inspirante à l’écran. Un chronomètre de quelques secondes au-dessus de l’image. Pause oui, mais pas plus de 30 secondes ! Vous n’avez pas à vous embêter de toute façon.

2. Le concept des « tracances »

Un cocktail sucré à base de deux ingrédients : le télétravail et les vacances. On les baise tous les deux ensemble, on mélange la terre et on saute : ça marque. En gros, ça va dans un endroit paradisiaque, mais vous passez votre journée le nez collé à l’écran, à répondre aux sollicitations du patron. Ouais, trop de « bien-être » tout ça !

3. Celles qui utilisent « Cocoworker »

ohoooo? Vous ne connaissez pas cette application incroyable? Olalala, mais je m’explique ! Cocoworker est une plateforme d’entreprise où les employés sont encouragés à publier QUOTIDIENNEMENT des félicitations positives ou des messages d’encouragement à leurs aimables collègues. Si la relation entre deux personnes est tendue, il est fortement recommandé de poster un message d’excuse directement sur la plateforme à tous les autres membres du personnel du stand. Le but de l’application : « créer des émotions positives telles que la gratitude, l’admiration et la sympathie ». Tellement plus sain et plus équilibré qu’une simple discussion entre pairs, en toute intimité et sans que chaque collaborateur connaisse les petites histoires des autres. Angoisse.

4. Aetna qui distribue des montres connectées aux employés pour surveiller leur sommeil

Aetna est une compagnie d’assurance américaine qui a décidé de s’immiscer dans le sommeil de ses employés au nom de leur « bien-être » pour les rendre « plus productifs au travail ». GÉNIAL. Box a donc décidé de distribuer des bracelets connectés à chaque employé afin qu’ils puissent prouver qu’ils avaient bien réussi à dormir 20 nuits. En cas de succès, ils sont éligibles à un bonus de 25 $ par nuit, plafonné à 500 $ par an. Comment fonctionne cette surveillance secrète particulièrement intrusive et malsaine ???

À Lire  Assurance Crossovers : Conseils, offres et tarifs assurance crossovers

5. Une entreprise chinoise impose 10 000 pas par jour à ses employés

Il ne s’agit donc ici clairement plus d’une question de choix ou de prime, mais d’obligation. Si les employés ne font pas leurs 10 000 pas hebdomadaires (soit une moyenne de 7,5 km), ils sont pénalisés et doivent faire 50 à 100 pompes pour se faire pardonner. Le bien-être à l’état pur, en un mot.

6. Scania organise la vie privée des employés

Scania est une entreprise de transport qui a créé un programme de surveillance 24h/24 et 7j/7 pour ses employés. L’entreprise organise elle-même le temps libre des salariés, les obligeant notamment à se promener, à rencontrer des psychologues ou des experts du comportement, ou encore à aménager leur accès à la salle de sport. Mais reste…

7. Un établissement scolaire de Chicago sanctionne les profs qui ne respectent pas le programme de coaching imposé

Selon l’article de l’Express ci-dessous, certains enseignants de Chicago ont été contraints de signer un contrat qui les oblige à payer une amende de 550 $ s’ils ne suivent pas un programme de coaching santé. On mesure notamment son taux de cholestérol, sa tension artérielle ou sa masse grasse.

8. L’entreprise suédoise d’Erika Lust propose des petites pauses masturbation

La société suédoise produit des films pornographiques, ce qui peut expliquer une partie de l’ouverture sur le bien-être sexuel au travail (ce qui n’est pas courant, promets-moi). Dès lors, le patron a décidé de laisser à chacun de ses 36 employés quelques minutes par jour pour aller jouer avec des nouilles en toute impunité, et cela aussi dans la pièce désignée. Vous savez ce moment où vous vous réveillez et dites : « J’aurai raison, je vais d’abord faire pipi » ? Eh bien, c’est normal d’entendre « J’arrive tout de suite, je vais me toucher d’abord ! » « . Normal.

9. Mark Zukerberg laisse le libre arbitre à ces employés, et les autorise à s’auto licencier

Comme c’est mignon! Face à la sous-performance de Meta 2022, Mark Zuckerberg a décidé de laisser simplement ses employés juger leur propre travail et de les licencier s’ils estimaient que leur travail n’était pas assez performant. C’est génial pour booster la confiance ! Bravo Marc !

10. Globalement, l’ensemble des entreprise qui donnent des conseils de management positifs sur Linkedin

« Gnagnanaaa ce matin j’étais en retard parce que je n’ai pas entendu mon réveil et mon manager m’a dit : « Parce que tu es fatigué, tu ne peux pas te lever. Rentrez et reposez-vous ! Je te donne ta journée » gnagnanaaaaaaaa, c’est du management moderne ! Bluff. Ça me dégoûte. LinkedIn = enfer sur terre.