Avec ses petites dimensions, le Bosch Tassimo Finesse porte bien son nom. Sans se détacher des modèles précédents, cette nouvelle cafetière à capsules est très simple dans ses fonctionnalités et son utilisation, mettant en avant le sélecteur d’intensité.

La Bosch Tassimo Finesse lancée à 89,99 € n’est pas d’origine. Cette machine à café à capsules s’appuie sur un design très compact et des fonctions très simples, à commencer par un sélecteur d’intensité appelé « IntensityBoost » qui permet de varier l’arôme du café selon vos goûts. Pour le reste, cette Tassimo Finesse conserve la marque de fabrique du fabricant : un système de code-barres gravé sur les capsules T-Discs qui indique à la machine à café la quantité d’eau nécessaire pour préparer une boisson dans les meilleures conditions. A noter également que la pression sur cette Tassimo est de 3,3 bars, ce qui est bien trop léger pour réaliser un expresso dans les règles de l’art.

Facilité d’emploi

Avec une largeur de 15 cm, une profondeur de 36,6 cm et une hauteur de 26,5 cm, la Bosch Tassimo Finesse est l’une des cafetières les plus fines de notre comparatif. Son petit gabarit va également de pair avec un poids très contenu : il affiche 2,2 kg sur la balance, ce qui en fait également l’un des modèles les plus légers que nous ayons pu tester. Incontestablement, il trouve facilement sa place dans une cuisine exiguë et peut même être envisagé sur une étagère.

Côté design, Bosch manque d’originalité. Les lignes de la machine à café correspondent à celles des modèles précédents, elles sont donc assez simples et sans extravagance. Avec le Tassimo Finesse, l’accent est mis sur un plastique qui ne grince pas sous les doigts et qui inspire donc plus de confiance. Surtout lors de la manipulation du couvercle, sous lequel sont installés les T-Discs ou le porte-gobelets, on ne ressent aucune impression de fragilité. La machine semble pouvoir résister à des centaines de manipulations. Notez tout de même qu’avec un tel positionnement prix cette cafetière aurait pu revendiquer des finitions un peu plus clinquantes, pourquoi pas une touche sportive d’inox ici et là.

Le panneau de commande du Bosch Tassimo est extrêmement simplifié puisqu’il ne comporte qu’un seul bouton physique qui peut être utilisé pour lancer la préparation d’un café. Le même bouton devient un gradateur. Pour l’activer – et ainsi augmenter l’intensité de l’arôme – il suffit d’appuyer pendant 3 secondes pour obtenir automatiquement un goût plus intense. Le tableau de bord est complété par deux petites LED qui s’allument en rouge lorsque le réservoir d’eau doit être rempli ou que la machine doit être détartrée.

Cette cafetière adopte le fameux système T-Discs dont le fabricant est fier, et pour cause : il est très pratique puisqu’il automatise la préparation des boissons en adaptant la quantité d’eau nécessaire à la capsule insérée. A cause de cette lecture de code-barres, qui ajuste le comportement de la cafetière, il n’est pas possible d’ajuster la taille d’une boisson – différente à chaque fois. En revanche, si on le souhaite, il est possible de prolonger manuellement une boisson en appuyant sur le bouton en fin de préparation.

Contrairement aux machines à café Nespresso, il n’y a pas de récupérateur de capsules usagées sur ce modèle et c’est à l’utilisateur de retirer sa capsule après extraction, comme c’est le cas avec Dolce Gusto.

Le réservoir d’eau est comme la machine à café, donc étroit. Sa contenance de 0,7L devrait obliger l’utilisateur à faire le plein d’eau assez régulièrement, ce qui peut vite devenir fastidieux. Il fait l’impasse sur une poignée qui permet de l’extraire ou de le repositionner plus facilement.

Afin d’augmenter la sécurité et de ne pas gaspiller une capsule, s’il n’y a pas assez d’eau dans le réservoir, la machine se bloquera et c’est une très bonne chose. En effet, certaines machines n’hésitent pas à sacrifier les gélules. C’est notamment le cas de Nespressos, dont les capsules sont connues pour valoir leur pesant d’or…

À Lire  Des changements dans le secteur immobilier sont attendus...

Le plateau de tasse se déplace pour ajuster la hauteur et s’adapter à la taille de la tasse, ce qui est agréable car il évite les déversements. Deux niveaux sont disponibles, pour mugs ou petites tasses.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Facilité d’entretien

L’entretien de cette Tassimo Finesse ne pose pas de problème majeur, les voyants sont assez faciles à interpréter. La véritable limitation est que le réservoir d’eau doit être rempli souvent, comme nous l’avons déjà dit.

Pour le reste, tous les éléments amovibles sont facilement démontables et peuvent être mis au lave-vaisselle. Cependant, comme ils sont tous en plastique, il y a un risque que le matériau s’abîme ou se ternisse avec le temps lors du passage au lave-vaisselle. En effet, nous vous conseillons vivement de les laver à l’éponge pour assurer leur durabilité.

On remarque la fâcheuse tendance à couler du Tassimo Finesse après avoir préparé un café ; un phénomène récurrent sur les machines de la marque. En effet, la buse de distribution ne cesse de fuir, délivrant de nombreuses gouttes jusqu’à ce que la capsule soit éjectée de sa position.

En revanche, on apprécie particulièrement le nettoyage automatique de la buse vapeur après chaque préparation de boisson. Hygiénique, elle permet d’enchaîner les cafés sans altérer le goût de l’arôme si la capsule est différente. Si la plupart des distributeurs automatiques avec broyeurs le proposent, ce système reste rare dans les distributeurs à dosettes.

Rapidité

Le Bosch Tassimo Finesse prend 50 secondes pour préparer le premier expresso du matin (qui est divisé en 27 secondes de préchauffage et 23 secondes d’extraction). Le deuxième café est prêt 47 secondes plus tard. La machine à café à capsules n’est certainement pas la plus rapide de notre comparatif, et pour plusieurs raisons. D’abord, elle scanne et décode le code QR de la capsule, ce qui peut prendre un certain temps, puis elle rince sa buse avec de la vapeur à la fin de chaque infusion. Cela augmente bien sûr le temps de préparation.

Consommation électrique

En veille, la consommation électrique de la Tassimo Finesse est de 0,2 W. C’est peu, mais c’est dommage que la machine consomme aussi de l’énergie au ralenti.

Lors du préchauffage – étape la plus énergivore dans la préparation du café – nous avons remarqué un pic de 1430W, le préchauffage relativement rapide de la machine (27s, pour rappel).

Bruit

Comme ses prédécesseurs, le Tassimo Finesse est très discret. Nous n’avons remarqué que 40 dB(A) avec un léger clic pendant le préchauffage et un très bref pic à 50 dB(A) lorsque la vapeur dégage la buse de distribution. Faible risque de réveiller ceux qui dorment pendant la préparation.

Disponibilité des capsules

Si cette machine ne recourt pas à des capsules tierces, elle présente tout de même deux atouts majeurs : une large gamme de boissons de différentes saveurs et la disponibilité des capsules en grande surface. Contrairement aux capsules Nespresso, vous n’avez pas besoin de les commander en ligne ou en magasin, le hic, c’est que vous devez vous en tenir aux T-Discs.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Points forts

Faible encombrement.

Facilité d’utilisation.

Système T-Disc à lecture optique de code-barres pour un paramétrage automatique.

Catalogue de boissons.

Points faibles

Une seule tasse à la fois.

Pas la plus rapide.

Buse de distribution qui fuit si la capsule n’est pas éjectée.

Préchauffe entre chaque préparation, même consécutive.

Pas de capsules compatibles.

Conclusion

Comment fonctionne le classement ?

Simplifiée à l’extrême, la Bosch Tassimo Finesse est une cafetière très simple qui se concentre sur l’essentiel. Seule l’intensité de l’arôme est sélectionnable par l’utilisateur car cette machine n’a pas d’options. Compact, silencieux et avec un catalogue de boissons varié, ce Tassimo Finesse n’aura probablement pas trop de mal à impressionner. Cependant, les amateurs d’espresso ou de café fort devront peut-être choisir un modèle plus adapté à cette préparation, comme le B. une Nespresso ou une Dolce Gusto.