En quête de sens, avec le retour à la vérité et au savoir des ancêtres, ou l’envie d’enfreindre les règles et les lieux insolites, les imprévus qui reflètent mieux l’évolution sociale, la gastronomie se renouvelle sans cesse pour répondre à des besoins différents, du plus grand nombre. familier avec le plus récent.

Les tendances Food 2023, Tradition & Partage

Tendance #1 : Le besoin de renouer avec les traditions

Apprendre du passé est devenu la devise des traditions de 2023. Les traditions du passé reviennent dans le but de protéger le savoir de nos ancêtres, en faisant revivre des modes traditionnels comme la cuisson au feu (comme Brat à Londres ou Braise à Paris). . ) ou le retour de la cuisine nationale, de plus en plus importante en Californie.

A noter également qu’après les vins traditionnels et la mixologie, les spiritueux prennent le pas sur le devant de la scène. Ces consommateurs profitent de leur diversité en valorisant leur terroir, leur technique et leur culture. Il n’est pas nouveau d’accompagner un repas de spiritueux plutôt que de vin. Certains restaurants incluent de plus en plus de spiritueux pour accompagner les repas, donnant accès à des mets/spiritueux, comme le restaurant Anona, qui a une étoile verte au Guide Michelin, où les spiritueux sont inclus et le fromage, par exemple.

Hôtel et table « comme à la maison »

Après le retour des bistrots et brasseries qui font étalage de la cuisine et de l’hospitalité traditionnelles, les auberges et bastides sont les nouveaux lieux de partage et de dégustation en 2023. C’est la promesse de ces lieux de nouvelles façons de réunir leurs convives autour de grandes tablées. A Paris, Marsan – La Table du Partage, d’Hélène Darroze allie parfaitement raffinement et partage. Restaurant dans un bâtiment caché de la ville, un hôtel est un lieu pour s’évader et se retrouver…

Ces zones rurales sont plus prisées en Europe, comme le Domaine Les Bruyères, accueillant des touristes en quête d’authenticité. Leur intérêt se porte également sur l’agriculture et le jardinage où ils obtiennent des produits bruts qu’ils vont déguster. Face à des problématiques diverses et à un avenir incertain, la condition humaine, le partage et le partage est plus que toute autre priorité. Le restaurant Nhome à Paris est l’un des exemples de restaurants avec la philosophie : « Gardez votre place, pas une table ».

Aujourd’hui, les fermes urbaines occupent une place très importante dans nos villes, promouvant et exprimant cette recherche d’une alimentation locale, personnelle et authentique. Les frontières entre la ville et la campagne sont floues. En ramenant les savoirs et savoir-faire agricoles au cœur des villes et de notre quotidien, l’idée est de rendre les produits nouveaux accessibles à tous et bien produits, cela vient de l’expérience. Par exemple, Laiterie La Chapelle est une fromagerie artisanale au cœur de Paris. Le lait utilisé provient d’une petite ferme laitière située dans le parc naturel régional du Vexin, à seulement 35 km de Paris. De son côté, Frame, une table parisienne, propose à sa carte des plats préparés avec les produits du potager situé juste derrière le restaurant. Cette situation ne cesse de s’améliorer, voyant même apparaître de nombreux chefs cuisiniers/agriculteurs – maraîchers – pêcheurs… comme Christophe Hay, Christopher Coutanceau ou Christian Têtedoie qui s’efforcent chaque jour de proposer des aliments issus de fermes respectueuses de l’environnement. Et le chef a vu de grandes choses. Situé au cœur de Lyon, son potager urbain produit des fruits, des légumes, des aromates et pas que. A quelques kilomètres de là, il est respecté pour sa beauté et pour les variétés anciennes qui existent dans la région, comme le papier de Bresse. Mais pour l’instant, la patience, la récolte de son potager ne fait qu’ajouter à la quinzaine de producteurs avec lesquels il travaille et il faudra encore quelques années pour espérer l’autosuffisance.

Toutes ces choses s’accompagnent du retour des vieilles femmes, pratiquant la culture traditionnelle et la cuisine de campagne, luttant contre l’isolement et favorisant l’intégration des réfugiés politiques, comme Kabul Kitchen à Paris.

Tendance #2 : L’envie de partager

des tableaux et des histoires qui n’arrêtent pas de se raconter

Après la vue générale, l’envie de partager se fait sentir à travers de grandes tablées. De plus en plus, les chefs essaient de proposer une bonne cuisine qui peut atteindre toutes les bourses. Ils détruisent les établissements gastronomiques et deviennent des divertissements d’entreprise. Les restaurants, lieux de vie et de partage de qualité, jouent donc un rôle important pour permettre à leurs convives de se rencontrer et d’échanger. 2023 a également mis de côté le niveau superficiel. Les histoires des producteurs, chefs, tous partenaires qui font la vie d’un restaurant, montrent leur histoire, leurs passions, la réalité de leur quotidien et ses aspects positifs comme ses difficultés inspirent le bonheur.

De la terre/mer à l’assiette, les gourmands veulent savoir d’où viennent les produits, l’histoire des producteurs, des chefs, de la nourriture… Le restaurant c’est une histoire à raconter et, en 2023, ces dollars veulent. pour l’écouter. Le public doit également être valorisé dans les nouvelles et la couverture médiatique des événements importants.

Nous pouvons confirmer que le modèle Dish the Dirt a été fabriqué en Angleterre. Sur le thème de la Terre et de la nourriture, il propose un menu de 6 plats dont chacun montre une caractéristique de la terre et des sens : l’odorat, le goût, le son et la sensation de toucher la terre au milieu des . tableau , reproduction d’un potager. Dish the Dirt rappelle aux clients que tout vient du sol, qu’il est important de préserver. Dans le but de reconnecter alimentation, agriculture et durabilité, l’expérience est conçue pour enseigner, expliquer la grande importance des sols vivants ou comment l’agriculture et la restauration peuvent affecter les sols… En France, le Potager du Château de Lacroix-Laval forme des apprentis et enfants comment utiliser les produits locaux pour les aider à comprendre les aliments et les produits afin de bien les consommer.

La nature, source d’inspiration

Enfin, la nature sauvage devient une bénédiction. Champignons, plantes, spiruline, kombucha, aiguilles de pin, mimosa, algues… Il y a beaucoup de choses qui peuvent être utilisées pour améliorer notre énergie, remplacer certains aliments énergétiques, améliorer notre quotidien par l’amélioration de la santé mais toujours la même gourmandise. . Nous sommes loin de connaître tous les avantages qu’ils peuvent avoir, et il est temps d’essayer de tous les trouver. Les céréales, par exemple, allient recherche de la nature et préservation des traditions, c’est le meilleur exemple. De plus, la Chef Manon Fleury, lauréate des TheFork Awards 2019, s’intéresse à ces sources « insignifiantes », il ne cesse de les améliorer dans son alimentation et son expérimentation des graines et des céréales, augmentant la quantité de cuisson.

Les tendances Food 2023, Rupture & Performance

Tendance #3 : L’envie de casser les codes

Aujourd’hui, dès que les consommateurs expriment une envie ou un besoin, ils cherchent à l’obtenir rapidement, et force est de constater qu’ils sont inquiets pour le marché alimentaire. Toutes ces choses causent le chaos dans notre façon de manger et d’aller au restaurant. Les gens sont de plus en plus influencés par ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux : recommandations d’influenceurs, d’utilisateurs ou de contenus vérifiés selon un algorithme, à la demande… Dans des dizaines de milliers de vidéos postées sur TikTok, montrant des recettes ou des personnes dégustant des aliments. connaît un succès remarquable. Ces vidéos rentrent même dans la catégorie de la livraison de repas à domicile, comme TikTok Kitchen aux États-Unis.

La technologie, la nouvelle génération, la combinaison de marques de luxe et de chefs/attitudes célèbres… tous ces éléments sont les meilleurs pour créer de nouvelles tendances de la gastronomie, plus uniques et plus belles, et de nouvelles façons de manger. La mode a trouvé dans la gastronomie un nouveau souffle et l’opportunité de briller davantage grâce à des partenariats gastronomiques plus brillants les uns que les autres, comme la collaboration entre Dior & amp; Jean Imbert, Patagonia Provisions ou Gucci Osteria & Massimo Bottura, ou l’ouverture de l’hôtel-restaurant de la youtubeuse Léna Situations. De plus en plus de marques de luxe renouvellent leur espace pour ouvrir des restaurants ou des cafés comme Armani ou Vuitton. Les blockchains sont de grandes bases de données qui ont l’avantage d’être partagées sur tous les ordinateurs des utilisateurs du réseau. Ils offrent de nombreuses nouvelles opportunités aux entrepreneurs et aux consommateurs. Si l’année dernière c’était encore un mystère, ces nouvelles tendances en ligne comme la crypto-monnaie et le NFT sont devenues une plus grande partie de notre vie quotidienne, en particulier dans notre façon de manger. Par exemple, des organisations comme DAO ouvrent leurs propres restaurants Web3, comme FriesDAO.

À Lire  Pays-Bas : grève chez Heineken, la première depuis près de 25 ans

Image sur l’assiette et au-delà

La frontière entre l’art et la gastronomie sera meilleure cette année, pour le plus grand plaisir de ceux qui recherchent une expérience. De nombreux chefs et restaurateurs souhaitent créer des émotions, surprendre ou inspirer leurs clients à travers l’expérience qu’ils proposent chez eux. Habiller la table ou l’assiette sont les éléments qui transforment la cuisine et l’univers d’un cuisinier. L’esthétique ne cessera jamais d’être importante dans le domaine de l’alimentation et de la gastronomie, surtout à l’ère des réseaux sociaux, où tout le monde recherche des lieux et des plats pouvant être instagrammables. La nourriture devient une œuvre d’art à part entière sur Instagram. Les couleurs uniques, les détails décoratifs, les créations en trompe-l’œil si parfaites qu’il est presque impossible de distinguer s’il s’agit d’images ou de productions 3D, continueront d’occuper le devant de la scène pour inspirer des sentiments artistiques. Souvenez-vous cette année, il doit y avoir une grande influence des années 70 dans nos assiettes : un retour aux années fun et disco avec sa couleur orange. Le restaurant Chocho est un restaurant de spécialités qui propose des plats alliant design et gastronomie durable. Restaurants dans les restaurants ou spectacles dans les restaurants… ces nouvelles idées, développées pendant la pandémie, font partie de ce que nous voulons. Riche en richesse, continue de croître et reflète le fait que, comme l’art, la nourriture est plus qu’un langage qui bouge et harmonie. Le restaurant Mersea à Beaupassage à Paris, situé au centre d’une galerie d’art ornée des oeuvres de cinq artistes contemporains,

Alors que les voyages à l’étranger sont en baisse, les consommateurs cherchent à parcourir le monde… grâce à la nourriture. L’événement Counter of Joy, par exemple, invitait les clients à « faire voyager leurs papilles des montagnes de Chine aux rivages de l’Afrique de l’Ouest, des boulangeries des villes de Turquie aux champs des îles britanniques ». À Londres, les convives peuvent réserver un voyage culinaire de sept plats autour du monde, préparé par des chefs bio dans le cadre du grand festival à l’hôtel Old Selfridges.

Tendance #4 : La quête de performance

Nous comprenons plus que jamais les effets du changement climatique, nous recherchons des solutions plus efficaces pour notre santé et l’environnement : la nourriture n’est pas que de la nourriture, c’est le début des choses à utiliser. Alors que certains consomment d’autres drogues, d’autres trouvent de nouvelles choses pour résoudre leurs problèmes, grâce à une technologie qui continuera à se développer dans ce domaine en 2023. En France, ce ne sera pas possible à cause de la technologie cette année. Nous ne remarquons pas de grand changement dans nos habitudes alimentaires ou dans nos sorties au restaurant. Les acteurs de la gastronomie voudront améliorer leur offre, que ce soit dans les restaurants ou les commerces, en montrant la qualité et la volonté d’augmenter l’utilisation de la gastronomie française.

Avec de plus en plus d’informations de plus en plus accessibles, les consommateurs attendent désormais le meilleur. C’est pourquoi la vague de chefs va atteindre la plénitude de ses compétences en se spécialisant dans un aliment ou un produit. Par exemple, avec le chef d’Alain Ducasse « Le Chocolat » ou « Le Biscuit » ou la collaboration entre le chef Yannick Alléno et le chef Aurélien Rivoire a ouvert une chocolaterie qui innove le chocolat moderne. Il existe également des adresses qui ne servent que du café, par exemple, dans une zone crue, afin que les clients se concentrent sur le produit et uniquement sur le produit.

La protection de l’environnement est certainement devenue une priorité. La technologie et la science ont été peu remises en cause, provoquant l’accélération de l’innovation, notamment dans le secteur de la gastronomie. De nouvelles solutions sont trouvées chaque jour pour réduire l’impact environnemental de l’industrie alimentaire (nouvelles façons d’utiliser des choses comme les champignons ou les algues, nouvelles méthodes de fermentation, nouvelles technologies, etc.) Par exemple, la startup californienne Air Protein a créé un substitut de viande appelé. Le dioxyde de carbone est composé de micro-organismes qui transforment le dioxyde de carbone en protéines. Le produit est destiné à reproduire le goût et la texture de la vraie viande. Le véganisme, régime en vogue depuis plusieurs années, va continuer à gagner du terrain. Certains scientifiques et chercheurs cherchent depuis longtemps des solutions pour produire de la nourriture lorsqu’il n’y a pas de terres agricoles. Arina Shokouhi, diplômée de Central Saint Martins, a par exemple créé une alternative à l’avocat, appelée Ecovado, conçue pour empêcher les gens d’acheter des aliments importés, y compris ceux à forte teneur en eau.

Mode fraîche et cuisine sérieuse

Sur Instagram, une nouvelle tendance s’affiche, créée par la Génération Z, qui consiste à partager son quotidien, sa nourriture, de manière « crue », sans filtres. Un autre magazine a qualifié ce changement de « nourriture lo-fi », qui met l’accent sur « la petite présentation et le grand goût ». Lo-fi est fait pour mettre plus de réalité dans la vie. Au lieu de comparer notre nourriture à la nourriture irréelle, mystérieuse et étonnante que seuls les grands chefs peuvent préparer, nous pouvons maintenant voir à quoi ressemble un fruit normal, mais délicieux. Peu importe à quoi ça ressemble, certains plats, bien que sucrés, semblent satisfaisants. Et si à l’avenir, l’expression « on mange d’abord avec les yeux » n’était plus d’actualité ? Certains végétariens trouvent des endroits insolites pour leurs repas : des volcans, sur la plage à marée basse, seuls dans une pièce en forme de boîte… repousser les limites du sérieux ou quelque chose d’inhabituel est intéressant. Alula Moments et Bompas & Parrr est l’exemple de cette activité qui propose une expérience multi-sensorielle qui s’articule souvent autour de la gastronomie et de l’œnologie. Ils ont organisé un dîner au sommet d’un volcan en mars 2022, préparant des plats cuits sur de la lave en fusion. Ces expériences rappellent le restaurant Dinner in the sky, un concept unique venu tout droit de Belgique ou le restaurant Ultra Violet du chef triplement étoilé Paul Pairet.

Avec l’évolution de la science et de la technologie, nous pouvons maintenant en savoir plus sur notre santé et sur ce qui est bon ou mauvais pour notre métabolisme. C’est pourquoi un Deeply Personal Vending Machine a été créé aux Pays-Bas, qui examine les clients et ne propose que des aliments bons pour leur propre santé. Les remèdes naturels sont certes toujours demandés, mais certaines personnes vont un peu plus loin pour la santé de leur corps. Sur la base d’expériences et de recherches scientifiques, ils créent de nouveaux aliments, optent pour des aliments supplémentaires qui réduisent le glucose, augmentent le collagène, renforcent les os, etc., afin d’être en forme et en bonne santé.

Nelly Rodi est consultante en planification d’entreprise et en création. La méthodologie de NellyRodi est basée sur une analyse détaillée et une analyse des clients, des organisations, des marchés et des processus de développement afin que nos clients puissent mieux comprendre le monde dans lequel ils évoluent. Pour LaFourchette, l’agence a mis en lumière les mutations majeures qui bousculent l’industrie agroalimentaire. Grâce à la recherche d’interviews rendue possible grâce aux réseaux sociaux, et en écoutant les signes qui indiquent des changements dans les habitudes alimentaires, NellyRodi a révélé de nouvelles choses qui sont nécessaires pour une entreprise spéciale et renouvelée.