Avec un niveau d’inflation jamais vu depuis 1985 (au moins +5% attendus pour l’année 2022), les dépenses restreintes des Français, comme les assurances obligatoires, pèsent de plus en plus sur le budget. Au point que certains particuliers ne veulent plus souscrire une assurance pour faire des économies.

Quel est le pourcentage d’augmentation des assurances ?

La dernière enquête* de l’insurtech française Leocare le confirme, montrant que 27% des Français ne seraient plus disposés à souscrire une assurance. Bien entendu, une telle décision s’inscrit dans un contexte d’augmentation constante du prix de l’assurance au cours des dix dernières années. Selon la même étude, la grande majorité des Français (62%) jugent les assurances obligatoires (auto et habitation) trop chères.

Il faut dire que depuis 2010, l’épidémie est réelle. Les principales branches d’assurance de personnes (auto, habitation et santé) ont toutes progressé au-dessus de l’inflation sur la période (+13 %). En mars dernier, notre propre étude sur le sujet montrait que les augmentations étaient :

• +16% en assurance automobile depuis 2010

• +33% en assurance habitation depuis 2010

• +39% en assurance santé depuis 2010

Avec ces augmentations, Leocare nous apprend que le budget moyen dédié exclusivement à l’assurance auto et habitation est désormais de 1 800 € par an pour les familles françaises. Dans le détail, chaque mois, un tiers des Français (32%) dépensent entre 40 et 59 euros en assurance auto. Et ils sont 39% à débourser entre 20 et 39 euros pour couvrir l’hébergement.

A noter qu’à l’extrême, 14% des conducteurs français doivent payer une prime de 100 € ou plus. C’est aussi l’assurance auto qui se démarque en premier lieu lorsque les particuliers doivent désigner le contrat qu’ils jugent trop cher (67% des répondants, contre 56% pour l’assurance habitation).

Les jeunes (18-34 ans), avec des salaires moins élevés et des primes automobiles plus élevées, sont un peu plus touchés, mais le constat sur le prix de l’assurance automobile est en fait partagé par toutes les tranches d’âge, révèle l’étude.

Rouler sans assurance : quels risques et sanctions ?

Face à ces hausses de plus en plus fortes, les solutions les plus extrêmes, comme l’arrêt de l’assurance, sont envisagées pour plus d’un Français sur quatre (27%) et, en particulier, pour les jeunes conducteurs, qui subissent l’effet de la prime . Parmi ces derniers, le nombre monte à 36 %.

À Lire  Nos conseils pour réduire le coût de votre assurance auto | Info-mag-annonce.com

Dans une moindre mesure, les répondants ont également l’intention de se débarrasser de leur voiture (11%) ou de déménager (10%) pour payer moins cher. Bien sûr, la propension à vouloir déménager est la plus forte dans les régions où les assurances sont plus chères pour la voiture et l’habitation : Ile-de-France et la région PACA notamment.

Pour l’assurance habitation, la cotisation moyenne est donc de 242 euros en Île-de-France cette année et de 240 euros en région PACA, contre 171 euros en Bretagne, par exemple, selon nos dernières données.

Comment réduire vraiment ses assurances ?

Heureusement cependant, il existe aussi des solutions pour économiser sur les assurances sans avoir à se déplacer ou à être en situation irrégulière (rappelons que le défaut d’assurance est passible d’une amende de 3 750 euros et/ou d’une peine d’emprisonnement).

Avec la loi Hamon, par exemple, il est possible de résilier ses assurances auto et habitation au bout d’un an sans charge ni justification. Pour payer moins cher, il ne faut pas hésiter à changer fréquemment d’assureur : ces derniers réservent leurs meilleurs tarifs aux nouveaux clients, et non à leurs fidèles assurés.

De plus, avec la loi Hamon, c’est aux assureurs de prendre en charge le processus de résiliation et de modification du contrat. Vous n’aurez pas à vous soucier de l’administration pour économiser de l’argent.

Enfin, pour vérifier gratuitement si vous pouvez payer moins cher, le plus simple est de passer par un comparateur d’assurance auto ou habitation en ligne. Vous aurez accès en quelques clics aux tarifs et garanties adaptés des assureurs.

*Méthodologie : étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population française âgée de 18 à 65 ans (3 catégories : 18-34, 35-49, 50-65). Les données ont été recueillies au moyen d’un questionnaire anonyme (5 questions en ligne du 13 au 20 septembre 2022)

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance auto&xD;