Véritable institution à Tarbes, la maison Ducru fête cette année ses 162 ans. La veille de Noël, et travailler dur pour donner un nouveau look, liquider leur stock.

L’annonce de la liquidation totale de Ducru fit bientôt le tour de la Bigorre, mais aussi du Béarn. Depuis mercredi dernier, les clients se rassemblent pour profiter des bonnes affaires décrétées par la maison sur des milliers de produits haut de gamme : arts de la table, accessoires culinaires, petit électroménager, équipement de la maison… Sans oublier la décoration, et notamment celles de les hauteurs. Noël auquel Christine Etcheverry est particulièrement attachée.

« J’adore l’esprit de Noël et j’avais envie de le partager avec les clients. Aussi, depuis quelques années, j’ai lancé toute une rubrique dédiée à cette fête et aussi une vitrine de Noël, qui est très appréciée », raconte le gérant du lieu. avec enthousiasme. Vous l’aurez compris, cette opération exceptionnelle ne gâche en rien l’esprit de Noël. Cela aurait aussi l’effet inverse.

Car, si la gamme de produits vendus chez Ducru a toujours la cote en cette saison de l’année, trouver un joli cadeau à un prix préférentiel est quelque chose qui plaît encore plus aux clients. Bien que les plus fidèles s’inquiètent de la raison de cette vente au rabais sans précédent. Rassurez-vous, le magasin ne disparaîtra pas. Plutôt l’inverse.

Deux mois de travaux d’embellissement

« Les derniers gros travaux remontent à 2010. Cette fois, il s’agit de travaux d’embellissement et de rénovation. Nous souhaitons donner un nouveau look à ce magasin historique, le mettre au goût du jour. dès qu’on a vidé tout l’entrepôt pour faire de la place. La liquidation va durer tout le mois de décembre, avec une remise sur tous les produits. Le moment n’a pas été choisi au hasard, on a voulu que les clients puissent profiter de cette opportunité de faire leurs achats de Noël », explique celui qui a pris les rênes de la maison pendant dix ans et perpétue ainsi cette saga familiale commencée en 1860.

À Lire  Maison de la mer à Saint-Leu : la direction des ports TCO dévoile les contours du futur bâtiment

« C’est Jean-Baptiste Ducru, mon grand-père, qui a fondé ce qui était initialement une maison universelle, le Grand bazar JB Ducru. Son fils, Louis, a repris son fils, puis mon grand-père, Robert, puis ma mère, Françoise. avec mon père Robert Etcheverry. Au début, on trouvait de tout (marchandises, porcelaine, jouets, couronnes funéraires, etc. Au fil des années, on s’est spécialisé dans la table et on a aussi ouvert une boutique à Saint-Jean-de-Luz, » explique Christine. , cinquième génération de Ducru, et heureuse de l’être.

Dans la même famille depuis 162 ans

« Je suis tombé dans la marmite dès mon enfance. Dès que j’avais cinq minutes, je me suis traîné dans les pattes de mes parents. Avec mes copines, on jouait à faire des listes de mariage et avec mon frère, Jean-Paul, on était dans une voiture de course. au milieu du magasin. J’ai toujours dit à mon grand-père qu’un jour je reprendrais le magasin », se souvient ce diplômé de Sup de Co spécialisé dans les achats.

Avant de revenir sur les lieux, il est allé travailler à Paris, dans une société de conseil qui travaille pour de grands groupes.

Une expérience qu’elle met désormais au profit de « sa » maison.

Avec un succès indéniable, mais veut aussi impliquer les clients et le personnel, Anne (32 ans à la maison), Romain et Clémentine.