Sultanat d’Oman : Al Baleed Resort Salalah d’Anantara, une opulente forteresse au pays de l’encens 

Situé dans le sud du Sultanat d’Oman, dans le gouvernorat de Dhofar, le groupe thaïlandais Minor Hotels a ouvert sa deuxième adresse dans le pays : l’Al Baleed Resort Salalah d’Anantara qui s’inspire des châteaux locaux retard pour élargir son périmètre. en bordure d’une belle plage privée.

A 15 kilomètres de l’aéroport de Salalah, séparé du parc archéologique d’Al-Balîd par une lagune, le complexe promet une structure parfaite entre les montagnes et la mer d’Oman. Indépendant et pourtant à 5 km de la ville, l’emplacement est idéal pour un séjour alliant détente et découverte de la région.

L’Al Baleed Resort Salalah d’Anantara s’ouvre sur un immeuble de grande hauteur, distribuant un bâtiment spectaculaire, un grand salon baigné de lumière et le restaurant principal. Il y a aussi 40 chambres, laissant 96 villas – dont beaucoup avec piscine, ou jardin – pour profiter d’un environnement luxuriant de cocotiers et de bananiers et regorgeant de lacs.

Le décor, dans toutes les chambres avec balcon – de 53 à 91 m2 tout de même – et les maisons – de 176 à 630 m2 – avec des meubles artisanaux joyeux et un style raffiné qui reflète le plus beau : bois, marbre, tissu, tout. très bonne condition. Les lits king-size promettent une bonne nuit de sommeil et les salles de bains spacieuses offrent des douches et des baignoires séparées, des toilettes séparées (mais non séparées) et des produits d’accueil de la célèbre marque omanaise Amouage. . Ajoutez à ce confort moderne attendu : climatisation, haut débit Wi-fi, enceinte Bluetooth et connexion USB, bouilloire et machine Nespresso dans les chambres. Les villas sont également équipées d’un dressing et d’un service de majordome. C’est un choix difficile : les maisons face à la mer n’ont qu’un muret, alors qu’elles ont une belle vue, pour préserver une intimité totale.

À Lire  Bientôt le 7ème Salon International du Tourisme de Cannes

Troisième en nombre, les restaurants ont une explication claire. Sakalan est le restaurant principal où vous pourrez prendre votre petit-déjeuner. Servi en plat, il étonne par son choix et sa qualité : des plats chauds et froids qui s’inspirent du Moyen-Orient, de l’Orient et de l’Europe pour convenir à tous. Le déjeuner est partagé à la carte avec une gamme de spécialités arabes et indiennes, tandis que le dîner promet une sélection similaire.

Nous aimons Le Mekong, non seulement pour ses offres raffinées et exceptionnelles, mais Al Mina présente une cuisine méditerranéenne qui mélange avec bonheur les mezes et la pizza avec du poisson et du bœuf wagyu. Le vin et les cocktails sont inclus, mais on devient aussi vite accro à la menthe citronnée maison. Et on prolonge la soirée avec une chicha ou un whisky en terrasse face à la mer.

C’est l’un des points forts de l’hôtel. Le bâtiment principal où il se trouve, en face du lobby, promet une atmosphère de quiétude à travers ses 5 chambres.On y trouve des soins thaïlandais et ayurvédiques ainsi que de l’aromathérapie. Le hammam est une expérience en soi, à nettoyer, pourquoi pas, avec un soin marocain et du rhassoul. Heureusement, l’heure de pointe – de 10h à 22h – permet d’en profiter après une journée de visites.

En plus des nombreux bassins décoratifs de cet univers verdoyant, on profite de la beauté de la piscine à débordement – 44 mètres de long – ouverte sur la mer.

Côté activités, l’hôtel rouvre de nombreuses possibilités : la salle de sport, même si elle est petite, peut s’imaginer avec un entraîneur. Les athlètes aiment le tennis et le beach-volley et les familles peuvent envoyer leurs petits au club exclusif. Plongée sous-marine, pêche, observation des dauphins, croisières au coucher du soleil mais aussi excursions pour découvrir la région : le concierge s’occupe de tout.