Assurance ski, locations saisonnières, frais d’annulation… Les vacances au ski approchent à grands pas. Mais avant de partir, posez-vous les bonnes questions pour réduire les coûts et les risques.

Les vacances scolaires commencent très bientôt. Cela signifie, après l’année 2021 où les remontées mécaniques sont souvent fermées, un afflux de touristes, notamment dans les stations françaises.

Assurance « ski » : en avoir ou pas ?

Si vous êtes locataire ou propriétaire, une assurance responsabilité civile incluse dans votre contrat d’habitation couvre les dommages causés à un autre skieur. Et votre carte bancaire haut de gamme peut inclure des garanties contre le vol d’appareil, les frais médicaux et les frais de rapatriement. Plus votre carte est haut de gamme, plus cet avantage est élevé. Cependant, vous devez résilier votre contrat !

Vous pouvez également souscrire une assurance spéciale ski, comme Carré Neige (3€ par jour et par personne), ou via votre assurance ; beaucoup d’entre eux proposent des offres familiales. Le coût reste tout de même assez modeste par rapport à toutes les dépenses engagées pour une semaine de ski !

Si vous avez souscrit un contrat d’Assurance Accident de la Vie (GAV), vous pouvez utiliser cette assurance si vous vous blessez. Vous pouvez être indemnisé, notamment en cas d’incapacité ou d’invalidité, sauf exclusion des garanties.

Ski hors-piste : les règles demeurent floues

Le ski hors piste peut être couvert par cette assurance. Mais si la relève en théorie est gratuite, car elle est assurée par des pompiers ou des gendarmes, un certain flou subsiste, dans l’idée de hors-piste. La loi « Montagne » de 2016 précise que le Maire qui choisit l’opérateur (public ou privé) pour intervenir en cas d’accident « est étendu le cas échéant au secteur hors-piste accessible par remontée mécanique et retour par gravité au domaine skiable ».

À Lire  Trois superbes masters de luxe dans le port de Caen

Vacances au ski : un coût non négligeable

Selon l’Observatoire Skidata, qui recense les chiffres de 232 stations françaises, le coût moyen est de 1 450 € pour une famille avec deux enfants, comprenant l’hébergement, la location du matériel et les forfaits de ski. Mais autour de cette moyenne, l’écart se creuse ! Si vous partez dans les Alpes, par exemple à Val d’Isère, le coût s’élève à près de 2 900 € !

Location saisonnière : vérifiez bien votre contrat

Ajoutez à cela le transport et la nourriture, ce qui mécaniquement augmente significativement le prix.