A. Girault-Carlier, T. Souman, G. Berg, C. La Rocca, P. Dussol, J. Cordier –

Les salariés du téléphérique appellent à la mobilisation contre la réforme des retraites. Ils réclament notamment de meilleurs salaires.

A Risoul (Hautes-Alpes), 30 centimètres de neige sont tombés dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 janvier. Cependant, les skieurs peuvent être bloqués au pied des remontées mécaniques pendant les vacances de février. Les syndicats majoritaires des employés des diffuseurs ont déposé un préavis de grève pour une durée indéterminée, à compter du 31 janvier. Ils craignent la réforme des retraites.

L’annonce divise les vacanciers

« C’est une carrière instable. (…) Il va falloir reculer de plus en plus l’âge pour continuer à gagner des salaires décents. On ne frappe pas à la légère », commente Noémie Menaldo, déléguée CGT des téléphériques de Risoul. Les syndicats réclament également une assurance-chômage adaptée aux travailleurs saisonniers et de meilleurs salaires. L’annonce divise les vacanciers. « C’est justement à ce moment-là qu’ils se font le plus entendre », avoue un skieur.

Partagez l’article sur les réseaux sociaux :

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters.

Automobile : Renault lance la nouvelle version d’Espace et veut accélérer dans les voitures électriques

Montagne : pisteurs et téléphériques appelés à la grève le 31 janvier

Sports d’hiver : les téléphériques menacés par la grève contre la réforme des retraites

Sri Lanka : à la découverte d’un des meilleurs spots de kitesurf au monde

Crise énergétique : après l’épisode Covid, les clubs de natation se sentent à nouveau sacrifiés

À Lire  Quelles sont les opportunités après un Bachelor en Management du Sport ?

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.