Le dimanche 28 août à 23h00, Bernard de la Villardière présentera sur M6 une actualité inédite du magazine « Enquête Exclusive » « Les Açores : un paradis perdu au milieu de l’Atlantique ».

Petit archipel portugais isolé au milieu de l’océan Atlantique entre l’Europe et l’Amérique, les Açores sont l’un des endroits les plus uniques de la planète. Neuf îles qui offrent une incroyable variété de paysages naturels rappelant les volcans d’Hawaii, les landes d’Ecosse, les rizières d’Asie ou les forêts primaires de Nouvelle-Zélande. Une terre ultra fertile, au climat doux et tempéré, où tout pousse. C’est notamment aux Açores que l’on trouve la seule plantation de thé en Europe. Une entreprise familiale dirigée exclusivement par des femmes.

Pour les amoureux d’espaces préservés et d’écotourisme, c’est une destination de rêve. Une retraite spirituelle qui allie méditation et surf se déroule sur la plage de Faja de Santo Cristo. Il n’y a qu’un seul moyen d’y arriver : marcher pendant deux heures. Il n’y a pas de réseau téléphonique ni d’internet ici. Une déconnexion que Manuel et Maria sont venus chercher, un couple de Lisbonne en quête d’authenticité et de nature sauvage.

C’est aussi sur le tourisme vert que le gouvernement local s’appuie principalement. Chaque année de nouveaux concepts d’écohôtel et d’hébergement alternatif (séjour en caravane, yourte, etc.) voient le jour. Mais, dans de nombreux endroits, des hôtels sont construits qui ne sont pas toujours respectueux de l’environnement. Exemple avec l’hôtel Monte Palace, situé dans l’un des plus beaux endroits de l’archipel, un cinq étoiles trop grand, trop luxueux et trop cher. En conséquence, l’hôtel a été abandonné par les touristes. Il est maintenant devenu une ruine abandonnée.

À Lire  Voyage : la destination Maghreb reprend des couleurs en France

Mais un bien plus grand danger guette les Açores. Depuis mars 2022, l’un des nombreux volcans de l’archipel menace d’entrer en éruption. A Sao Jorge, 37 000 tremblements de terre ont été enregistrés en seulement quatre mois, faisant craindre une catastrophe imminente. Toute l’île est en alerte. Eduardo Faria, chef de la protection civile aux Açores, est en charge d’une éventuelle évacuation massive. L’armée se mobilise. Les gymnases sont prêts à recevoir les sinistrés. Si la situation semble se calmer un peu, un grand drame pourrait un jour se produire, mettant en danger l’un des derniers paradis préservés de la planète.

Autre singularité, les Açores accueillent des criminels de nationalité portugaise expulsés par les États-Unis et le Canada. Leur nom : les rapatriés. Une population que les habitants des Açores ne voient pas avec de bons yeux et qui vit en marge.

Recherche aux Açores, un étonnant petit paradis portugais perdu au milieu de l’Atlantique.