Toutes les entreprises ne connaissent pas le terme purement technique : Search Engine Optimization (SEO) désigne l’ensemble des stratégies qui doivent être mises en place pour se rendre visible sur le web.

Un peu plus de la moitié (52 %) des ESB/PME en France ont un site Internet. C’est beaucoup, car cette proportion a augmenté au cours des 10 ou 15 dernières années. Et c’est aussi très peu : si l’on en croit les statistiques, 48% des établissements n’ont toujours pas trouvé utile de se doter d’un outil web, cela parait incroyable à cette époque où tant d’informations, de paperasse et d’affaires s’écoulent. cette chaîne

Qu’est ce qu’une stratégie SEO pour une entreprise ?

Parmi les récalcitrants, 20% estiment que créer un site internet ne garantirait pas un retour sur investissement intéressant. Leur raisonnement serait certainement vrai si leur projet digital ne s’accompagnait pas d’une stratégie SEO solide : qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, s’appuyer sur le support web et se contenter d’une indexation standard dans Google – reconnu comme le moteur de recherche le plus fréquenté au monde avec plus de 90% de part de marché – ne suffit plus. Les entreprises qui veulent se rendre visibles sur Internet n’ont d’autre choix que de suivre les conseils webmarketing des spécialistes du référencement naturel, un terme français et sans doute plus explicite que le SEO (Search Engine Optimization) le plus strict.

Les marques et enseignes localisées sur Google ont toutes une finalité, plus sympathique qu’il n’y paraît, même si l’on parle d’un esprit de concurrence tout à fait loyal. Leur objectif? Si possible, optez pour les meilleurs endroits en haut des listes de résultats des moteurs de recherche qui s’affichent les uns devant les autres, là où la grande majorité du trafic et les taux de clics les plus élevés sont collectés.

À Lire  Haute-Loire. Abattu libertin, le couple accusé se défend...

Les données officielles montrent que la première page publiée par Google à partir d’une requête précise saisie par l’internaute draine 77% des clics, et la deuxième page est très faible (4%). Apparaître en haut de cette liste garantit que le site avec cette position de leader reçoit plus d’un tiers des clics (environ 34%). 15% s’il est en dessous (deuxième) et 10% s’il monte au niveau inférieur du podium (3ème).

Comment bien figurer sur Google…sans payer ?

Cet enjeu de visibilité se situe dans le domaine de ce qu’on appelle la référence naturelle, qui consiste à établir certaines recommandations d’ordre technique (l’ergonomie et l’architecture d’un site web) ou d’ordre sémantique (en choisir un particulièrement vivant et puissant). pour intégrer des mots-clés ciblés dans le contenu d’un même site). En cela, le SEO se différencie du SEA (Search Engine Advertising), un service de publicité payante utilisé par les marques pour fournir de l’espace sponsorisé sur les pages de résultats de Google.

Comme son nom l’indique, le référencement naturel consiste à exploiter et à aligner les standards d’indexation définis par un moteur de recherche afin d’y apporter une position « optimisée ».