Les rôles des partenaires changent, et Flore Cherry explique ces changements à l’aide des chiffres de l’IFOP.

C’est pourtant la question que l’Ifop pose au populaire site de rencontres libertines. Une étude à grande échelle impliquant plus de 2 000 témoins fait actuellement sensation. On y apprend que 70% des femmes et 57% des hommes veulent être dans une relation très destructrice.

Cela signifie que vous êtes en train de vous retirer, au niveau de votre système éducatif, des normes de genre qui régissent les rapports entre hommes et femmes.

Par exemple la répartition des tâches ménagères, oui bonne relation conjugale.

Des personnalités marquantes témoignant de la volonté d’un vrai changement, d’une rupture avec les anciens schémas.

S’il y a un désir de changer les vieilles habitudes, ils ont toujours tendance à mourir un peu plus fort.

Par exemple, 11 % des jeunes hommes refuseraient de vivre avec une partenaire dont le revenu est nettement supérieur au leur.

Et 18% désapprouveraient que leur conjoint paie l’addition du restaurant en général, ce qui est incompréhensible pour moi. Mais bon, pourquoi pas !

Cela signifie tout de même qu’une grande majorité d’hommes accepteront de subvenir aux besoins de leurs épouses.

Les Michtos commencent à faire leur repaire !

À Lire  Les trois piliers d'une stratégie SEO efficace