SentinelOne lance le rapport Watchtower Vital Signs pour une meilleure gestion des risques des cyberassureurs

SentinelOne a annoncé la publication du rapport Watchtower Vital Signs sur sa plateforme Singularity. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux entreprises de fournir aux cyberassureurs des profils d’appareil précis et des contrôles de cybersécurité, simplifiant ainsi le processus d’achat d’une cyberassurance. De plus, l’application offre une visibilité interne et périphérique en temps réel aux cyberassureurs sur le système de cybersécurité de l’entreprise. Cette approche facilite l’accès aux polices d’assurance et réduit le risque de souscription.

Le nombre croissant de violations de données coûteuses, de ransomwares et d’incidents cybernétiques a eu un impact majeur sur les assureurs entre 2018 et 2021. En conséquence, les assureurs ont augmenté les prix de leur cyberassurance et resserré leurs conditions d’éligibilité en 2022. de nombreuses entreprises ont du mal à supporter, quelle que soit leur stratégie de sécurité.

Historiquement, les souscripteurs et les courtiers ont déterminé le niveau d’exposition au risque d’une entreprise à l’aide d’analyses externes. Ils ne tiennent pas compte des cyberincidents ni de l’efficacité des contrôles de sécurité. Les rapports WatchTower Vital Signs de SentinelOne, qui sont basés sur des cadres de risque d’entreprise et des données de risque internes, recueillent des informations en temps réel et fournissent un contexte détaillé de l’exposition au risque.

Tirant parti de Ranger Active Directory, le module de surface d’attaque d’identité en temps réel de Singularity XDR, la nouvelle fonctionnalité analyse les cybermenaces potentielles, y compris les actifs inconnus et la divulgation d’identité – deux vecteurs majeurs des incidents de sécurité actuels. Les cyberassureurs et les courtiers disposent ainsi d’informations précieuses pour la souscription et la gestion des risques. Cela leur permet d’atténuer avec précision les risques de perte et de prix tout en augmentant l’accès à la cyber-assurance. De plus, cette approche garantit des primes moins élevées et de meilleures conditions de couverture pour les entreprises qui souscrivent et renouvellent leurs polices d’assurance. De plus, les organisations à risque d’attaque bénéficient d’informations exploitables en temps réel pour accroître leur cyber-résilience.

À Lire  Assurance emprunteur : choisir les bons quotas