VOTRE AVIS – Chloé, 17 ans, étudiante en terminale ES, a participé à trois séjours linguistiques pour perfectionner son anglais. Il donne son avis sur ses séjours en Angleterre… et même en Bretagne.

A 17 ans, Chloé part trois fois en séjour linguistique pour perfectionner son anglais : deux fois en Angleterre et une fois… en Bretagne. Un étudiant de dernière année de l’ES souhaite, après le baccalauréat, intégrer l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), où un excellent niveau d’anglais est requis. Elle raconte ce qu’elle a aimé et ce qu’elle n’a pas aimé lors de ses différents séjours.

Chloé envisage de partir en mission humanitaire au Cambodge.

● Ce que j’ai aimé : « Des échanges formateurs avec des jeunes du monde entier »

J’ai pu étudier, m’amuser et rencontrer des gens formidables en même temps. Au début j’hésitais à y aller, mais à la fin je me suis dit que, pour mon avenir, je devais absolument avoir un bon niveau d’anglais. Lors de mon premier camp de vacances, une semaine à York (Angleterre), j’ai eu des cours d’anglais le matin et des activités l’après-midi. Parmi les dizaines d’activités sportives ou culturelles proposées, j’ai choisi l’équitation, que j’avais déjà pratiquée. C’était une façon d’allier travail et plaisir, amusement et apprentissage.

LIRE AUSSI – Séjour linguistique et colonie de vacances : quelle formule choisir ?

Mon deuxième séjour s’est passé… en Bretagne ! Apprendre l’anglais en France entre français : l’idée me paraissait absurde au départ. Au final, ce séjour a été plus utile que prévu. Je savais pourquoi j’étais là, alors je n’ai pas cédé à l’envie de parler français. Mon troisième et dernier séjour, à Ware près de Londres à l’été 2017, a été le plus formateur de tous. Cette fois, c’est moi qui ai voulu partir. Sur une centaine de jeunes, nous étions les deux seuls français, ce qui m’a permis d’étudier plus efficacement pendant les trois semaines. Comme il y avait beaucoup d’hispanophones, j’ai également pu améliorer mon espagnol et, à mon tour, leur apprendre le français. Chaque fois, j’ai été placé dans des internats en chambres partagées.

À Lire  Retraite : « Le Royaume de Dieu est là, tout près de nous »

● Ce que j’ai le moins aimé : « Pour la première fois je parlais plus français qu’anglais »

Mon premier séjour a été le moins enrichissant des trois. Quand j’étais en 4e, je suis allé à York (Angleterre) pendant une semaine avec une amie et j’étais avec elle et d’autres français que j’ai rencontrés là-bas presque tout le temps. En fait, je parlais beaucoup de français en dehors des cours d’anglais. En général, je redoutais chaque départ car j’avais peur de ne pas m’intégrer. C’est pourquoi je voulais aller avec une escorte pour la première fois. Mais ces craintes ont disparu après quelques jours. De plus, bien que j’aie apprécié la bonne organisation de la journée, j’ai trouvé le programme de la journée un peu trop strict. J’aimerais organiser des voyages impromptus, notamment découvrir une grande ville comme Londres. Enfin, certaines règles me semblaient strictes, comme l’obligation de porter un uniforme.

LIRE AUSSI – Mon séjour linguistique en Espagne : « On ne parlait que français entre nous »

● Ce qui m’a surpris : « La proximité avec les animateurs »

La relation avec les dirigeants n’est pas du tout la même qu’avec un enseignant. Les animateurs du camp d’été sont à peine plus âgés que nous. Par conséquent, il est facile de se lier d’amitié avec eux sans aucune hiérarchie. De plus, l’ambiance fait que chacun se stimule et s’entraide : cela n’a rien à voir avec les cours d’anglais en classe.

● Ce que je fais actuellement : « Futur étudiant à l’Ecole hôtelière de Lausanne »

Je suis en terminale ES et j’intégrerai l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) en Suisse en 2019. J’ai obtenu l’IELTS, un certificat de langue anglaise que l’école exigeait même dans la partie française. En attendant, je prévois de partir en mission humanitaire au Cambodge après l’obtention de mon diplôme. Comme tous les volontaires parlent anglais, ce sera une autre opportunité pour moi d’améliorer mes compétences !