L’entraîneur et entraîneur de cette équipe guadeloupéenne, l’ancien international français Jocelyn Angloma, originaire de cette île antillaise, a tenu à déposer une gerbe à la stèle le 5 mai à Furiani vendredi. L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille s’est dit très ému. « Depuis ce jour fatidique, je n’ai pas pu retourner à Bastia. Cet hommage que j’ai rendu cet après-midi aux victimes de Furiani, je me devais de le faire et la Ligue de Guadeloupe m’a rejoint. La Ligue guadeloupéenne de football était représentée par Gérard Pinson, responsable des sélections, et Guy Manette, vice-président de la ligue. Didier Grassi du Collectif des victimes du 5 mai et l’entraîneur du SCB Régis Brouard étaient également présents à ce dépôt de gerbe. Dans l’après-midi, des échanges ont eu lieu entre dirigeants et directeurs des ligues de football corse et guadeloupéenne. Tous deux ont mis l’accent sur une même volonté d’évolution de la profession et de sa structuration.

Pour en revenir à la rencontre de samedi, ce sera l’occasion pour les deux équipes de se préparer pour le prochain match. Le SCB reprendra son championnat le 26 décembre en accueillant Caen et l’équipe de Guadeloupe dans le cadre des préparatifs de la Concacaf Nations League en mars prochain. « On a un statut un peu particulier », souligne Jocelyn Angloma. « Si nous pouvons participer à la Concacaf, en revanche, la FIFA ne nous reconnaît pas en tant qu’équipe. Mais cette participation à la Concacaf Nations League nous permet de rivaliser avec de grandes équipes internationales comme le Mexique ou le Costa Rica. Tout est bon pour nous qui jouer en R1. Je remercie le Sporting pour l’accueil. Nous avons pu nous entraîner sur un bon terrain, ce qui n’est pas forcément le cas ici. Jocelyn Angloma a 21 joueurs disponibles pour ce déplacement en Corse. match contre les réserves du Sporting, les Gwadas Boys l’ont emporté 3-1.

À Lire  Avant Victor Wembanyama, il y avait Ralph Sampson

Quant à la Ligue 2 du Sporting, ce sera l’occasion de retrouver les sensations du match après l’armistice et le stage de 3 jours à Porto-Vecchio. Petit tour d’horizon des effectifs pour l’entraîneur qui jouera Adam Diakhaby, qui sera à l’essai quelques jours du côté de l’IGESA. Cet attaquant est passé par les clubs de Rennes, Monaco et Amiens. « Pour l’instant on est conscient qu’il manque de rythme, de compétitivité, mais je le verrai là dans le match et on prendra une décision en fin de rencontre », souligne Régis Brouard. « Ce stage à Porto-Vecchio m’a permis d’évaluer individuellement les joueurs que j’ai rencontrés. On a remis des choses en place en interne. Ils savent ce que j’attends d’eux. »

Concernant le mercato d’hiver, le coach dit travailler avec les dirigeants à l’arrivée de l’attaquant, d’autant que Franck Magri est toujours blessé. « On sait ce que Franck peut nous apporter, on l’a vu quand il jouait. On va regarder sa blessure, mais quoi qu’il en soit, même s’il revient, on a encore besoin de renfort offensif car on manque de vitesse, de jeu vertical, on manque de poids dans le jeu. aéré, personnel lorsque vous avez besoin de soulever le bloc en arrière. Un joueur de ce profil nous manque, mais ce n’est pas facile. Dans le reste, il faut avant tout respecter les contrats. On discute et on verra en fonction des opportunités. Cette trêve est aussi l’occasion pour l’entraîneur de parfaire le système de jeu : « Peut-être sommes-nous trop prévisibles. Je regarde tout cela, peut-être que nous pouvons faire une différence. »

Après cette rencontre face à la Guadeloupe, le SCB accueillera la Fiorentina le mercredi 14 décembre et jouera à Nîmes le 16 décembre.