Par Noëlle Hamez Publié le 11/12/2022 à 16:35 Mis à jour le 11/12/2022 à 17:12.

Installée depuis le vendredi 9 décembre, place Pey-Berland, la verrerie imaginée par le designer Arnaud Lapierre est encore divisée, mais il y en a qui viennent voir la lumière.

« Il est de retour. Ce samedi soir, 19 heures du soir, place Pey-Berland, la foule se presse devant la cathédrale Saint-André. La célèbre tour verte de 11 mètres émerge de la place assombrie par la terre et la tombée de la nuit. « De loin, elle est jolie, mais de près, elle est bof. » A côté de cet « arbre » imaginé par le designer Arnaud Lapierre, les détails sont nombreux. L’an dernier, la décision de Pierre Hurmic de remplacer un « arbre mort » par une œuvre de verre et d’acier, recyclée chaque année, avait fait débat.

Jean-Pierre est l’un des tyrans de l’usine. Il est en colère : « Je n’ai jamais rien vu de moche, pourquoi ne pas continuer la tradition et mettre un vrai sapin ? » Enveloppé dans son chapeau rouge, il a reçu le poste pour la première fois. « Je l’ai vu en photo, mais j’ai refusé d’aller le voir en personne. Là, je n’ai pas le choix, je dois passer devant pour rejoindre le tram. Jean-Pierre a parlé de l’esprit de Noël, des traditions… A côté de lui, son amie Isabelle est plus obscure : « Je sais qu’elle est assez belle. Même si un vrai arbre ne fonctionne pas. »

Laurent Theillet / « SUD OUEST »

« Un sapin chic »

Finalement, Florence soupira longuement. « Je ne sais pas quoi penser de ça. Je trouve que c’est une belle plante, très couture. Cela le rend à la fois beau et en même temps très cool pour une fête de vacances. « La Bordelaise est venue voir le sapin de Noël avec son fils Gabin. L’enfant a du mal à trouver des mots pour décrire ce qui s’est passé, avant de marmonner : « Ce n’est pas assez amusant. » Ce n’est pas l’avis de Pierre, 31 ans, qui était content : « J’ai l’impression de voir un tas de cadeaux avec tous ces morceaux de verre. »

À Lire  Loire. « Sodomise-moi » : Au nom d'une soirée culte noire qui fait réagir

9/12 (18h, place Pey Berland #Bordeaux) : Entrée et illumination du sapin de #verre. Une visualisation durable de l’arbre de Noël et une empreinte carbone. pic.twitter.com/xQ0PiTA18D

Anna croit aussi à la création. Cet enfant applaudit la première position de l’arbre. « Bien sûr que c’est inhabituel, mais les couronnes qui sont là donnent de la lumière au lieu de… Même si c’est vrai que l’arbre est un peu plus petit à côté de l’église. » »