1. Couvrez-vous… la tête

Lorsque les températures baissent, la perte de chaleur est plus importante par les extrémités. Les bras, les jambes et surtout la tête, où s’échappe 30% de la chaleur corporelle. Il est donc important de porter une casquette, un chapeau ou une cagoule, ainsi que des gants et une couverture et des chaussures imperméables.

S’il fait vraiment très froid et/ou s’il y a des courants d’air, couvrez les parties du corps les plus sensibles au froid : la gorge, souvent découverte, ainsi que les orifices (nez, bouche, oreilles).

2. Mangez bien, évitez l’alcool

Face à la prolifération des virus et autres bactéries, notre système immunitaire est mis à rude épreuve. Il faut donc veiller à ce qu’il soit préservé et même renforcé.

Pour ce faire, commencez par une bonne alimentation. Faites le plein de vitamines (A et C) et de minéraux (notamment calcium et magnésium) en mangeant beaucoup de fruits et légumes, ainsi que du poisson. Dans le même temps, évitez de consommer trop de sucre, qui augmente la production de globules blancs, rendant le système immunitaire moins efficace pour combattre une attaque virale.

Enfin, n’oubliez pas de bien vous hydrater, et évitez l’alcool, faux amis en cas de rhume. Bien qu’il soit chaud, il provoque en fait une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui refroidit le corps.

3. Dormez assez

Notre système immunitaire a également besoin de suffisamment de repos. Pour cela, dormez au moins 6 ou 7 heures par nuit, et surtout respectez le rythme et l’heure régulière du coucher et du réveil.

À Lire  Santé : A Strasbourg, le pôle médical soulage les urgences

4. Bougez

L’activité physique est essentielle pour une bonne santé. Il maintient également le bon fonctionnement de notre corps et donc de notre système immunitaire. Sans compter que le mouvement permet au corps de s’échauffer. Faites au moins deux à trois entraînements sportifs par semaine.

Il est également recommandé de marcher 10 000 pas par jour. Pour vous y rendre, essayez si possible de vous rendre au travail à pied ou de prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur.

5. Baisser le chauffage

Il fait froid, alors j’ai augmenté la température chez moi ? Ce serait une erreur. Surchauffer votre maison signifie que vous serez confronté à une plus grande amplitude de chaud/froid extérieur. Cependant, notre corps se lasse de lutter contre ces « chaud-froid ».

En revanche, il est important d’aérer tous les jours afin d’évacuer les microbes et de maintenir la température interne à 19°.

6. Lavez-vous les mains

Enfin, un dernier conseil pour éviter la contamination par de nombreux germes d’automne : l’hygiène des mains. C’est le principal moyen de réduire la transmission du rhume, de la gastro-entérite ou encore du Covid.

Cela doit notamment être fait après avoir toussé, éternué ou s’être mouché, après un contact direct avec une personne atteinte d’une infection respiratoire, ou au retour à la maison après avoir pris les transports en commun ou fait des courses.

Source : Axa.fr – Paediatr Child Health. octobre 2005 ; 10(8) : 497–499.- lamutuellegenerale.fr.