Bien que célébrer la Saint-Valentin puisse être assimilé à une certaine pression sociale d’un jour, il est vrai qu’il n’y a pas besoin d’un jour précis pour dire à votre âme sœur ou à vos proches que vous les aimez. Que nous soyons en couple ou célibataire, aucune règle ne devrait nous laisser libres de passer cette fête avec qui nous voulons. Et faire les choses dans les règles de l’art, et si vous ne voulez pas passer derrière les fourneaux, pourquoi ne pas réserver une table dans un restaurant pour passer une soirée inoubliable.

Restaurants Paris : les meilleures adresses où fêter la Saint-Valentin    

A deux pas de l’Opéra Garnier se trouve l’emblématique brasserie franco-californienne Montecito, qui fait ajouter une corde supplémentaire à son arc à l’hôtel Kimpton St Honoré. Une promesse? Une adresse qui allie service de haut vol et détente exemplaire, le tout dans une ambiance aux influences culinaires de la côte ouest américaine. Des cocktails étoilés aux plats exquis, en passant par le rythme du service accompagné de musique live… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Montecito un lieu idyllique où l’on veut fêter l’occasion en toute simplicité. De quoi inspirer un voyage, pour une soirée.

Adresse : 27 Boulevard des Capucines 75002 Paris.

À deux pas de la place du temple se trouve un restaurant unique qui devrait être ajouté à n’importe quel répertoire. Ainsi, en poussant les portes du Grand Duc rue de Picardie, on s’émerveille devant les structures de style Eiffel du bâtiment, ainsi que l’étonnante hauteur sous plafond, avant d’être captivé par le plan millimétré. Des cocktails signatures destinés à éveiller le palais à une carte orchestrée de manière théâtrale, le restaurant Grand Duc est l’un des lieux incontournables pour célébrer les esprits, encore plus à l’occasion de la Saint-Valentin.

Adresse : 32 rue de Picardie, 75003 Paris.

Coincé dans le Palais de Tokyo, le restaurant du chef Julien Sebbag prend position au cœur du Musée d’Art Moderne. Un titre qui réunit parfaitement les amoureux de la Tour Eiffel, qui se déploie devant la spacieuse terrasse, ainsi que les amateurs d’une cuisine végétale de grande qualité. La carte est écrite comme un roman avec d’innombrables plats de grande qualité qui associent des produits de saison, préparés avec une extrême précision. Du premier au deuxième chapitre, le mélange des saveurs est inhabituel. Des coquilles Saint-Jacques aux clémentines, en passant par le carpaccio de bar, amandes et fenouil, pour finir sur un gâteau au chocolat rehaussé de glace aux câpres.

À Lire  Numérisation : Heineken veut devenir la brasserie la mieux connectée au monde - Agro Media

Adresse : 11 avenue du Président Wilson, 75016 Paris.

Comme une ode au voyage, la cuisine du chef Adam Bentalh s’affirme comme un plongeon dans le bassin méditerranéen. En jeu? Une cuisine raffinée qui jongle avec les saveurs pour créer un équilibre parfait, mêlant des recettes traditionnelles d’Afrique du Nord saupoudrées d’une douce touche sud-américaine. Des jus détox aux délicieux mezes, crudos, boulettes de viande ou encore gnocchis aux truffes pour finir avec la pâtisserie signature de Yann Brys, la carte de Brach joue un rôle théâtral qui captive chaque spectateur.

Adresse : 1-7 rue Jean Richepin, 75016 Paris.

En se hissant au rang de référence culinaire, le restaurant Là-Haut promet d’emmener les amoureux vers les sommets à la recherche du septième ciel sans quitter leur siège. Une vue imprenable sur tout Paris s’ouvre du haut, et les plats croqués par la chef Yoanne Flament défilent dans les assiettes. La carte, à base de produits de qualité, résume tout ce que l’on peut attendre d’un repas digne d’une Saint-Valentin réussie. Un œuf parfait rivalise pour le titre avec des raviolis aux crevettes et langoustines, le canard volerait presque la vedette à la place du canard rôti, et côté dessert, plus qu’une sensationnelle boule de chocolat qui flirte avec le fruit de la passion.

Adresse : 70 Avenue Franklin Roosevelt, Suresnes 92150.

Symbiose parfaite entre saveurs végétales et saveurs traditionnelles, revisitée, la carte des Chefs à table vaut assurément le détour. Les artistes Thomas Colin et Emmanuel Sudres s’affairent derrière les fourneaux de la cuisine, réalisant leur talent. Leur conception de la gastronomie passe par le magret de canard au salfi, l’écume de racine de persil, une déclinaison de rutabaga sauce aux noix, puis un mélange de chocolat, livèche et tonka et bien d’autres associations extrêmement surprenantes.

Adresse : 15 Rue Trousseau, 75011 Paris.