Saint-Gobain : les travaux lancés pour la construction d'un futur centre de santé

La ville de Saint-Gobain aura bientôt son centre de santé pluridisciplinaire. La Mairie a collaboré à ce projet avec la commune de Chauny-Tergnier-La Fère. « L’agglomération a décidé de reprendre les compétences des EHPAD pour les construire là où il le fallait et aménager précisément le territoire », se souvient Frédéric Mathieu, maire de la commune et vice-président chargé de l’agglomération. maisons de repos. 2020 a vu l’ouverture du Centre de santé Sincena, ainsi que de Saint-Gobain, une ville qui, comme partout en France, mais peut-être plus encore, est aux prises avec la désertification. Il reste certainement trois médecins généralistes, mais ils prendront leur retraite à court ou moyen terme, et nous devions agir pour préparer l’avenir. »

Un projet mené de concert avec les professionnels de santé

Un projet mené de concert avec les professionnels de santé

Le maire le sait : attirer des médecins et des professionnels de santé, avoir un lieu moderne où tout le monde peut travailler ensemble, se relayer pour les gardes et tout simplement ne pas être isolé dans son cabinet est un facteur essentiel. La deuxième condition préalable à la réussite d’un projet de santé est de le construire avec des professionnels.

« Nous réunissions régulièrement des médecins, des infirmiers et des kinésithérapeutes du secteur pour connaître leurs attentes, comment devait s’organiser le futur centre de santé, précise le maire. La commune a vendu un terrain à l’agglomération pour un euro symbolique, s’occupera des voiries et des parkings, et l’agglomération construira un centre de santé d’une superficie de 800 m² et sera situé dans une halle à l’intérieur de l’ancienne Fabrique de Glace. . La maison de retraite peut être agrandie ultérieurement si nécessaire. »

À Lire  A Paris, un passage historique renaît après dix millions d'euros de travaux

Le pôle santé représente un investissement de plus de 2 millions d’euros avec un financement de l’Etat et du département et devrait ouvrir en mai 2023 après l’année de fonctionnement qui a débuté en avril dernier. L’implication des professionnels de santé est forte car deux médecins généralistes, un kinésithérapeute, quatre infirmiers et deux aides-soignants sont déjà de la partie.

– Ensemble, ils montent un projet médical et reçoivent des subventions de l’Agence régionale de santé (ARS), feront partie d’une société immobilière et partageront le montant des loyers versés à l’agglomération – explique le maire. C’est un projet très intéressant pour notre commune, dont la population vieillit encore, mais qui renaît avec l’émergence de familles et d’écoles pleines. « &#xD ;