Par Ronan Chérel Publié le 31/10/2022 à 19:32 Mis à jour le 31/10/2022 à 19:32

Ce Pontois de 21 ans n’a jamais eu de permis de conduire. Il multiplie cependant les infractions routières, comme le samedi 29 octobre à Royan. Il a été condamné lundi à 12 mois de prison.

Rouler à allure cagouille charentaise, a fortiori en zigzaguant, attire l’attention des gendarmes tout comme les excès de vitesse. Vers 7h15 le samedi 29 octobre, une patrouille du commissariat de police de Royan a donc pris des soupçons sur la vitesse moyenne d’un véhicule sortant de la zone d’opérations de Royan 2 sur la D 750.

Sans permis

Lorsque la police est intervenue sur les lieux, le chauffeur est revenu très rapidement, en entrant à vive allure sur le CD 25, route de Royan. L’homme a tenté de courir en direction de Vaux-sur-Mer mais arrivé à l’endroit où les pompiers ont été appelés, il n’a pas fait attention à son état et a terminé sa course au milieu du cercle.

Sortant de la discothèque, ce Pontois de 21 ans a un fort taux d’alcool, plus de 2 g/l de sang. Il conduisait, lui aussi, sans permis de conduire et sans assurance pour sa voiture. Il y a de multiples raisons pour lesquelles il a comparu aujourd’hui, lundi 31 octobre, devant le tribunal correctionnel de Saintes, après avoir été interpellé dimanche, en sortant des mains de la police.

Triple peine

Bien qu’il n’ait jamais passé son permis de conduire, le jeune homme a déjà commis divers délits. Il était dans deux esprits. Le tribunal correctionnel l’a donc condamné lundi 31 octobre à 12 mois au total, 8 mois pour conduite sans permis, alcool sans assurance, 2 mois pour refus d’obtempérer et 2 mois supplémentaires après le premier licenciement. . Le parquet près le tribunal de Saintes a également saisi sa voiture et va envisager d’en demander la destruction.

À Lire  Luko rachète Unkle, spécialiste de l'assurance loyers impayés

Le jeune Pontois est venu passer la nuit à Royan avec son ami, passager au moment des faits. Ce dernier sera toutefois condamné à une peine plus légère, dans le cadre de l’ordonnance pénale : il avait de la résine de cannabis, qui était cachée dans un coffre, lorsque les policiers ont interpellé son ami et fouillé la voiture.