Samedi matin, Kito de Pavant terminait sa quatrième Route du Rhum à la onzième place, face à une cinquantaine de concurrents dans la classe des 40 machines plus modernes.

L’humilité le caractérise, mais Quito de Pavant n’a pas à rougir, lui qui a terminé la douzième édition de la Route du Rhum aux portes du Top 10, dans la nuit de vendredi à samedi, sur sa monotrompette HBF – Reforest’Action, sortie en 2014 , contre de nombreux monstres plus récents, sont également entrés dans la catégorie Classe 40.

A 61 ans, le Méditerranéen, qui a toujours autant de rêves que de projets et qui en réalise un grand nombre, s’est battu parmi les meilleurs dans une flotte de 55 bateaux, pour finalement accoster à Pointe-à-Pitre, 30 après 16 jours et 10 heures minutes et 45 secondes de mer et de vent, un peu plus de deux jours après le vainqueur Yoann Richomme.

Hérault : l’info en continu

À Lire  Coronavirus à Paris et en Ile-de-France ce mardi 23 août 2022