Les Maritimes ont marqué 4 essais dans le deuxième acte pour s’imposer avec la bonification 31 à 13 ! En délicatesse et en contact, malgré le doublé de son talonneur entrant, La Rochelle a profité de l’indiscipline de Northampton réduite à 14 pendant 40 minutes.

Carton rouge pour Salakaia-Lotto ! Le joueur anglais alors qu’il tenait le ballon a frappé le visage de Boudehent avec son coude et a reçu un carton rouge. La Rochelle frappe alors la touche et M. Piardi s’envole en fin de match !

M. Piardi arrête la dernière attaque de Northampton pour appeler dans la vidéo après une percussion de Salakaia-Lotto à Boudehent.

Au final, c’est une erreur de La Rochelle au sol, qui a permis aux locaux de dégager le pied juste avant la sirène.

Sous pression après une mêlée, Northampton plat dans le désastre dans son but.

Juste après le 22 des Saints, Lespiaucq ne parvient pas à sécuriser son lancer et à rendre la possession aux locaux.

Juste avant la ligne médiane, Kerr-Barlow s’introduit et le Pack Rochelais remporte un nouveau penalty.

Les Saints assurent leur frappe lointaine à hauteur de la ligne médiane, après quoi La Rochelle reprend possession dans la foulée.

Le chronomètre est arrêté après l’envoi de Picquette à la rambarde… M. Piardi appelle les deux équipes à l’ordre et le jeu reprend.

Cette fois le lancer de Lespiaucq est contré ! Les munitions étaient en route pour les Maritimes, qui ont eu le ballon entre les mains pendant 10 grosses minutes.

Par leur domination au corps à corps, les Rochelais récupèrent une touche à 5 mètres de l’en-but de la formation anglaise.

À Lire  Récréalire ouvre la page des formations en ligne

Deuxième transformation ratée d’Hastoy ! Cette fois, le botteur rochelais s’est excentré côté gauche (13-21).

Essai de Seuteni (13-31) ! Le cinquième essai de La Rochelle part d’une mêlée sur la ligne médiane, puis les Maritimes exploitent majestueusement leur supériorité numérique en mer en fixant leur vis-à-vis pour déloger Seuteni en bout de ligne.

Belle pression du pack rochelais sur la ligne médiane, les attaquants anglais sont en retrait.

C’est le nombre de points du demi d’ouverture du Stade Rochelais, Antoine Hastoy, qui fait de lui le meilleur buteur de la Champions Cup à l’entame de la quatrième journée. Avec 84% de succès au coup de pied, il a également le pourcentage le plus élevé contre les Polonais pour un joueur qui a tenté plus de 16 pénalités. Ce soir, Hastoy est à 4/5 contre le poteau.

Remplacement de Waller par Hobbs-Awoyemi.

Remplacement de Hinkley par Scott-Young.