GASPÉ

Les conditions climatiques plus difficiles à l’automne, avec notamment la tempête Fiona, ont forcé l’annulation de 10 escales prévues.

Cela fait longtemps que les habitants et les touristes n’ont pas pu voir un paquebot de croisière internationale mouiller dans la baie de Gaspé, un spectacle synonyme de reprise des activités de cette industrie, mise en veilleuse depuis deux ans en lien avec la pandémie.

Le trafic a été inférieur à celui des meilleures années, mais la reprise progressive laisse présager des jours heureux pour les saisons à venir. Au total, 21 escales ont été enregistrées en 2022 par Destination Gaspé, qui coordonne les activités de l’industrie touristique sur le territoire municipal de Gaspé sur les marchés du Québec, du Canada et à l’international. 5 940 passagers et 4 286 membres d’équipage ont ainsi été accueillis cette année.

Les conditions climatiques plus difficiles à l’automne, avec notamment la tempête Fiona, ont forcé l’annulation de 10 escales prévues. Le CTMA Vacancier, reliant la métropole aux Îles-de-la-Madeleine et qui avait pris l’habitude de s’arrêter le mercredi au retour, était toujours absent.

En comparaison, en 2018, 15 044 passagers et 8 036 membres d’équipage ont fait escale à Gaspé. Treize escales avaient été annulées, principalement en raison de restrictions de vitesse dans le Saint-Laurent pour la préservation des baleines noires.

Malgré tout, Destination Gaspé et ses partenaires tirent un bilan positif de la reprise des visites de navires cette année sur le territoire. L’organisation note également la diversité de taille et de capacité des navires ainsi que les croisiéristes proposés à leurs clients, qui semblent être des tendances dans l’industrie. La saison 2022 se distingue notamment par la visite de petits navires d’expédition et de navires de luxe.

À Lire  COP 27 Charm-El-Cheikh Novembre 2022

Par exemple, les navires Ocean Explorer, Pearl Mist et Ocean Endeavour sont plus intimistes et destinés à l’exploration des mers et des Grands Lacs.

D’autant que, selon la Cruise Lines International Association, 6 croisiéristes sur 10 reviennent visiter des destinations rejointes par voie maritime. Il apparaît donc essentiel pour Destination Gaspé de continuer à offrir cette carte d’affaires afin que les passagers aient envie de revenir.

Comme pour l’ensemble de l’industrie touristique, Destination Gaspé met en lumière les enjeux de disponibilité de la main-d’œuvre et d’ouverture des attraits touristiques en basse saison. Cela dit, elle dit que les perspectives pour 2023 sont particulièrement excitantes, « car la destination Saint-Laurent est attrayante pour les acteurs de l’industrie des croisières et des expéditions de luxe ».