remarques centristes. France – Réforme des retraites / Fin de vie / Sobriété énergétique / Souveraineté alimentaire / Lancement Renaissance / Cumul des mandats…

Voici une sélection, ce 19 septembre 2022, des derniers

déclarations de centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux i

France.

► Emmanuel Macron (Président de

République)

> [Création de renaissance] Ne jamais lâcher cette volonté de

dépasse. Nos compatriotes ne connaîtront pas les réponses à vous

apporter à ces défis elle est de gauche, elle est de droite, elle est de

centre-gauche, c’est centre-droit. Ils veulent savoir si elle est

efficace, si elle est juste, si elle construit l’avenir et protège. Si elle est

réaliste avec sa part d’idéal. Le reste est secondaire. unité et

le dépassement est le cap que je veux te fixer.

> [Rebirth Creation] Nous avons besoin aujourd’hui

et demain pour continuer la formidable aventure politique du dépassement commencée

en 2016. (…) Nous avons réussi à fédérer autant de femmes et d’hommes qu’avant

n’avons pas travaillé ensemble, et c’est unis et unis que nous allons

ouvrir un nouveau chapitre dans la vie politique de notre pays

> [Création Renaissance] Sans unité, extrêmes

gagneront.

► Le gouvernement

[Note : dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes ; nous

cependant, nous transcrivons leurs mots selon leur fonction car

qu’ils font partie, selon nos critères, d’une équipe qui suit une politique

globalement centriste]

Elisabeth Borne (première

ministre)

> [Créature de la Renaissance] Ce soir est écrit

Histoire de la Renaissance. La force centrale de la majorité. Force de transition. Force

jeunesse et progrès. Une nouvelle page s’ouvre avec Stéphane Séjourné. Construisons

ensemble cette grande maison! Une majorité d’action autour d’Emmanuel Macron.

> [Création de renaissance] I

croire aux résultats, pas aux étiquettes. Il y a une volonté de faire, oh

dépasse. Nous sommes les audacieux et nous agirons ensemble pour

Français. Faisons de la Renaissance la maison de la victoire.

> Nous sommes dans une période de bouleversement. De

bascule, a déclaré le président de la République. Ces grands bouleversements,

nous sommes déterminés à les surmonter, parfois même à les faire

accélérateurs dans une période où certaines transformations ne sont plus

options.

> Le handicap doit arroser tout le monde

nos lignes directrices, en consultation avec leurs représentants. je me retrouve le 6

en octobre prochain une commission interministérielle handicap pour déterminer la méthode

et continuer notre action.

> La France était parmi eux

pionniers de l’espace, nous serons à l’avant-garde de l’avenir.

Catherine Colonne

À Lire  Air : Air France : nouveaux vols directs vers la Laponie cet hiver

(Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères)

> Plein soutien de la France au comité

Croix-Rouge internationale, organisation neutre et centrale dans

réponse humanitaire aux crises, notamment en Ukraine où l’accès humanitaire doit être garanti en toute sécurité.

> À mon homologue irakien, j’ai

le rappel de l’attachement de la France à la stabilité de l’Irak, notre soutien à celui-ci

institutions et notre soutien à un dialogue national inclusif.

Olivier Dusopt

(Ministre du Travail, du Plein Emploi et de l’Intégration)

> Nous devons agir ensemble pour assurer l’avenir

de notre système français de retraite par répartition et financer de nouveaux

progrès social.

> On a droit à la paresse pourtant

sans demander aux autres de financer.

Pap Ndiaye (Ministre

éducation nationale et jeunesse)

> Il faut maintenant attaquer le collège car c’est le malade

système. Le niveau en fin de troisième est faible, surtout en mathématiques

et en langue vivante.

> Nous avons un problème de langue. niveau d’anglais

tombé en fin de troisième. Nous allons remettre cela en marche.

> [Mathématiques] Ce n’est pas une question d’heures

des cours, qui sont déjà cohérents du CP à la terminale, mais plutôt méthode

éducatif.

Marc Fesneau

(Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire)

> Résilience aux aléas climatiques,

économiques, sanitaires… Les défis à relever sont nombreux, mais importants

pour assurer la pérennité de notre entreprise. Et je sais que nos agriculteurs

est là pour imaginer les solutions de demain.

> Les agriculteurs gardent

innover pour continuer à assurer notre souveraineté alimentaire.

> Ce combat pour la souveraineté alimentaire,

partiellement révélée par la crise ukrainienne, est largement devant nous.

Mais la crise du Covid19 avait déjà souligné le besoin européen et français

pour reconquérir sa souveraineté. C’est-à-dire la capacité de produire à la fois

et d’être suffisamment autonome vis-à-vis des partenaires non européens, dont certains

aujourd’hui, transformez la nourriture en arme. Pour s’armer, il faut

réfléchir, en Europe, aux grandes stratégies géopolitiques pour l’alimentation et

faciliter la transition, le changement de modèle face aux enjeux, notamment

climatique. Il faut le regarder sans passion, sachant qu’un paysan ne

peut renverser son modèle en douze mois. Mais il faut accélérer

sur ces sujets. C’est dans le sens de ce que nous avons fait avec France Relance et de ce

ce que nous faisons avec France 2030.

Agnès