Comme toute communauté, les catholiques ont leurs propres expressions, parfois inconnues pour qui n’a pas l’habitude d’un tel langage. Ainsi entre deux mots comme « retraite » et « récollection », la différence peut paraître ténue. Explication.

Peut-être étiez-vous un peu sceptique quant au dépliant paroissial contenant les annonces hebdomadaires : quelle est la « retraite » proposée ? Quelle est la différence avec « retraite » ? Les deux se réfèrent à prendre le temps de s’arrêter et d’écouter Dieu, mais le premier est utilisé moins souvent. Souvent, du moins dans l’usage le plus courant, la différence réside dans la durée de ce temps, le souvenir étant « une courte retraite d’un ou deux jours », comme l’explique le site Web de l’Église catholique, qui comprend un glossaire du « jargon » catholique. termes, entre autres.

En dehors de cette notion de temps, on distingue parfois une retraite d’une retraite en ce que la première retraite se fait seul tandis que la seconde est prêchée à un groupe. Les retraites, dites « spirituelles », désignent donc une semaine – ou plus – pendant laquelle nous prions, lisons la Parole de Dieu, abandonnons notre vie au regard de Dieu, loin de nos activités quotidiennes. Elle peut être vécue dans un monastère ou un centre spirituel et de bien des manières, souvent à l’école de grandes figures spirituelles : St. Ignace de Loyola, connu pour ses Exercices, St. Thérèse de l’Enfant Jésus et la tradition carmélitaine ou encore Robin dans les Foyers de Charité.

À Lire  Huit séjours linguistiques pour progresser à pas de géant

Conditions proches mais pas similaires

Des termes proches mais pas similaires

D’autre part, la mémoire, donc plus courte, est comme une injection pour soutenir la vie spirituelle. Un moment pour commencer du bon pied, voire s’arrêter rapidement mais apaisé par la prédication de l’orateur (religieux, laïc, prêtre…), souvent sur un sujet précis. Contrairement à la retraite, la concentration se fait généralement près de chez soi et en groupe.

Les notions de retraite et de recueillement sont donc proches, mais avec des accents particuliers suggérés par l’étymologie de chacun de ces deux mots. Le terme « recueillement » vient du mot latin recolligere, qui signifie « rassembler » ou « rassembler » : il s’agit de réorienter nos actions, de les « rassembler » autour de Dieu. Le mot « retraite » vient du mot « lait », qui est une ancienne façon de dire « se retirer ». Il s’agit d’approfondir notre foi et d’écouter Dieu, au-delà de l’agitation de notre existence.