Posséder une voiture implique des frais d’entretien périodique, de carburant et d’assurance. Viennent ensuite les dépenses liées aux péages ou au stationnement.

Posséder une voiture implique des frais d’entretien périodique, de carburant et d’assurance. Viennent ensuite les dépenses liées aux péages ou au stationnement.

Plus de 6 000 euros par an

Le carburant est souvent la première dépense qui vient à l’esprit lorsqu’on parle de frais de véhicule. Si ce n’est pas complètement faux, il s’avère que le carburant représente à peine 1/5 du budget mensuel consacré par les ménages à leur voiture ou moto (soit 100 euros en moyenne). Si vous achetez un modèle hybride ou électrique, cela vous coûtera même beaucoup moins cher.

Vous avez également l’assurance obligatoire pour circuler sur les routes. La loi l’exige : vous ne pouvez pas conduire sans une assurance à jour, pour laquelle vous cotisez chaque mois, chaque semestre ou chaque année. Elle coûte entre 600 et 1 000 euros chaque année selon le véhicule couvert, le type de conducteur (certains sont plus à risque que d’autres) ou la compagnie d’assurance. S’assurer est également plus cher dans certaines régions, comme l’Île-de-France ou la région PACA. Réfléchissez-y avant de passer par exemple le permis camion : peut-être serait-il plus rentable de conduire ?

Prévoir un budget pour les réparations et l’entretien

Si vous achetez un véhicule électrique, dites-vous qu’il nécessitera moins d’entretien qu’un modèle thermique à usage équivalent. Il aura également une durée de vie plus longue, ce qui paie son coût d’achat plus élevé. Cependant, un entretien régulier reste un minimum indispensable, quel que soit le type de véhicule que vous acquérez. Par exemple, les pneus doivent être changés plus ou moins souvent selon la fréquence d’utilisation. Il en est de même pour certaines pièces d’usure comme les freins, les courroies, les amortisseurs, etc. Au final, l’entretien coûte en moyenne 100 euros par mois sans tenir compte des éventuelles pannes qui peuvent survenir.

À Lire  Comme chaque trimestre, les taux d'utilisation évoluent

Il faut également tenir compte des frais annexes comme les péages, le remboursement d’un éventuel crédit, les frais de stationnement si vous ne disposez pas d’un garage personnel ou encore le prix du contrôle technique deux ou quatre roues selon votre véhicule. . Encore une fois, les prix varient d’une région à l’autre. Peu importe où vous habitez, en tant que propriétaire d’un véhicule motorisé, vous avez l’obligation de l’utiliser légalement. Toutes ces dépenses additionnées représentent un certain montant que vous devrez certainement débourser.