L’achat d’une première voiture est particulièrement gratifiant pour un jeune conducteur. Mais c’est comme un exercice d’équilibriste car il faut trouver le bon véhicule pour un conducteur inexpérimenté et combiner la souscription d’assurance au meilleur prix.

Première voiture : comment budgétiser ?

Le jeune licencié est plus soucieux de choisir une voiture adaptée à son budget que de satisfaire ses goûts personnels. Avec des capacités financières relativement limitées, il doit faire quelques concessions. En plus du prix du véhicule, son budget doit couvrir d’autres dépenses supplémentaires qui comprennent l’assurance jeune conducteur et l’immatriculation.

Bien que le montant de la prime d’assurance soit lié au modèle de la voiture, cela reste un poste de dépense non négligeable. Concernant la carte grise, il faut noter que son coût varie selon la région où elle est implantée. Par exemple, le prix d’un cheval fiscal est plus élevé en Bretagne et Bourgogne-Franche-Comté (51 €), en Nouvelle-Aquitaine (41 €) ou en Normandie (35 €).

Il est tentant de choisir une nouvelle voiture tout de suite, mais ce n’est pas toujours le meilleur choix à moins d’avoir un gros budget. Dans la plupart des cas, une voiture d’occasion est le meilleur choix et il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, le coût d’achat inférieur est mieux adapté au pouvoir d’achat d’un jeune conducteur.

Pour rester dans une fourchette de prix raisonnable, une attention particulière doit être portée à l’état du véhicule, mais aussi à sa valeur et sa puissance. Cette prévention est nécessaire, quand on sait que ces deux dernières caractéristiques (valeur et puissance) jouent un rôle dans le coût de la carte grise et la prime d’assurance. Parfois, l’achat d’une voiture est conçu en tenant compte de son coût d’entretien. Dans cette optique, il est préférable de choisir des modèles où les pièces de rechange peuvent être trouvées en peu de temps.

À Lire  Est-ce à l'entreprise d'assumer la responsabilité de la santé mentale des employés ?

Le but de l’achat d’une première voiture est de choisir celle qui est facile à prendre en main afin d’obtenir une expérience de conduite significative. Il ne faut pas perdre de vue les risques d’accidents lors du choix d’une voiture performante.

Qu’en est-il d’une première assurance auto ?

La question de l’assurance se pose inévitablement lorsque l’on envisage d’acheter une voiture, notamment lorsqu’il s’agit d’une prime jeune conducteur. Il est vrai que cette surprime diminue au bout de 2 ans, mais elle reste tout de même un facteur handicapant. La bonne nouvelle est qu’il existe des offres spéciales pour les jeunes conducteurs. Par exemple, Ornikar vient de lancer une assurance jeune conducteur, dont la couverture est proportionnée aux besoins des conducteurs nouvellement licenciés.

A défaut de cette formule, il est tout à fait possible d’économiser sur son assurance auto en choisissant une assurance responsabilité civile plutôt qu’une assurance responsabilité civile tous risques ou étendue. L’assurance responsabilité civile est unique car elle s’applique parfaitement aux véhicules d’occasion, s’ils sont sous-motorisés et s’ils ont roulé longtemps.

Pour tout ce qui précède, on retiendra principalement 3 choses :