Quelle est la meilleure assurance moto pour les jeunes conducteurs ?

Quand on est un jeune conducteur, trouver la meilleure assurance moto peut être difficile. Entre différentes formules et différentes garanties, il est facile de se perdre ! Alors quelle est la meilleure assurance moto pour les jeunes conducteurs ? Comment être sûr quand on est débutant ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur en matière d’assurance moto ?

Selon le Code des assurances, tout titulaire d’un permis moto de moins de 3 ans est considéré comme un jeune conducteur.

Cependant, notez que le terme « jeune conducteur » ne fait pas référence à l’âge de la personne, c’est une question d’expérience. Il en va de même pour les jeunes permis moto qui peuvent être considérés comme débutants à 40 ans voire plus ! De plus, ce terme s’applique aux motocyclistes dont les permis ont été révoqués et doivent les renouveler, ainsi qu’aux motocyclistes qui n’ont pas été personnellement assurés.

– Permis AM 50 cc : accessible à partir de 14 ans, permet de conduire un cyclomoteur, scooter ou moto 50 cm avec une vitesse limitée à 45 km/h ;

– Permis A1 : accessible à partir de 16 ans, les jeunes conducteurs peuvent conduire une moto d’une puissance maximale de 11 kW ou d’une cylindrée comprise entre 115 et 125 cm³ ;

– Permis A2 : accessible uniquement aux personnes majeures, ce permis permet de conduire une moto dite « limitée » d’une puissance maximale de 35 kW, sans limite de cylindrée, mais dont le rapport puissance/poids n’excède pas 0,2 kW/kg.

– Le permis A, quant à lui, permet de rouler sur toutes les motos, accessible uniquement avec les permis A2 de plus de 2 ans.

Pendant les trois premières années, les motards débutants n’auront accès qu’à une licence d’essai.

Pour pouvoir piloter une moto de plus de 35 kW, le jeune pilote a dû attendre deux ans avant de passer son permis A.

Comment bien choisir son assurance moto jeune conducteur ?

Comment bien choisir son assurance moto jeune conducteur ?

Comme les propriétaires de véhicules terrestres, les jeunes motards doivent assurer leur véhicule. En France, la seule assurance obligatoire est la Responsabilité Civile, qui est conforme à la formule « tiers ». Cette garantie couvre tous les dommages corporels et matériels que vous pourriez subir à un tiers en cas d’accident responsable. Cependant, elle ne vous couvre pas, vous et votre véhicule !

Vous pouvez souscrire différentes formules d’assurance moto jeune conducteur :

– L’assurance moto « Au tiers » : comme indiqué ci-dessus, il s’agit d’une assurance moto de base avec une couverture obligatoire en Responsabilité Civile. Il s’adresse avant tout aux débutants à petit budget et/ou aux motards disposant de véhicules de faible valeur ;

– Assurance moto « moyenne » : en plus des garanties incluses dans la formule « tiers », cette formule vous protège contre le vol, les risques de catastrophes naturelles et technologiques, l’incendie, etc. Cette formule offre une meilleure couvrance, tout en offrant un prix abordable ;

– Assurance moto « Tous Risques » : dans la garantie précédente, la formule « Tous Risques » ajoute une protection supplémentaire telle que la garantie dommages contre tous les accidents et les frais de remplacement. C’est la formule la plus protectrice, mais aussi la plus chère !

En plus de tout ce que cette formule de base appelle, vous pouvez ajouter des options telles que la protection du permis, la protection du conducteur mort, l’assistance au kilomètre zéro, etc. Ainsi, vous créez une assurance moto « à la carte », selon vos besoins et votre budget.

Par ailleurs, sachez qu’en tant que débutant inexpérimenté, votre assurance moto jeune conducteur entraînera des surprimes (article A 335-9-1 Code des assurances). Cette prime additionnelle, qui s’applique à votre prime de parrainage, ne peut excéder 100 % de votre prime de base et est réduite annuellement si vous ne faites aucune réclamation pour faute. Il passe à un maximum de 50% la deuxième année, puis devient un maximum de 25% l’année suivante pour disparaître la quatrième année.

Attention : en cas de sinistre en responsabilité civile, votre prime d’assurance sera majorée d’un montant supplémentaire. Le coefficient de majoration est de 25 % pour les accidents fautifs et de 12,5 % pour les sinistres partiellement fautifs. Se faire pénaliser alors que l’on est jeune augmentera considérablement le prix de son assurance moto !

Quelle est la meilleure formule pour un jeune conducteur ?

Quelle est la meilleure formule pour un jeune conducteur ?

Pour les jeunes licenciés, le prix de l’assurance moto peut vite devenir onéreux.

À Lire  Acquisition d'entreprise - AGA Assurances Collectives acquiert Aptus Benefits, basé à Vancouver.

Si vous avez un petit budget et que votre moto a peu de valeur, souscrivez une assurance moto « au tiers ». Vous pouvez toujours ajouter des options supplémentaires pour une meilleure protection.

Si votre moto est récente et que vous souhaitez qu’elle soit correctement protégée sans épuiser votre budget, alors la formule « intermédiaire » est faite pour vous !

Cependant, même si elle est plus chère, l’assurance « tous risques » reste le meilleur choix. Etant donné que vous faites partie d’une « population à risque », vous êtes plus susceptible d’être impliqué dans un accident, responsable ou non. L’assurance moto jeune conducteur « tous risques » vous permettra d’obtenir une indemnisation adéquate, notamment en cas d’hospitalisation.

Parmi les garanties proposées par les compagnies d’assurance moto, certaines répondront plus ou moins à vos besoins :

– Garantie vol : sera indemnisée en fonction de la valeur de votre moto ;

– Assurance incendie : l’indemnisation est également proportionnelle à la valeur de la moto ;

– Garantie catastrophes naturelles : valable uniquement au moment de la délivrance de l’arrêté ministériel et rembourse le coût de votre véhicule à deux roues en fonction de la côte et des dommages subis ;

– Assistance garantie : incluant assistance avarie, remorquage et rapatriement du conducteur et des passagers ;

– Garantie bris de glace : les phares et clignotants seront remplacés en cas d’accident ;

– Garantie matériel : couvre votre casque et votre équipement (veste, gants…) ;

– La garantie personnelle du conducteur : c’est l’une des options les plus utiles car elle couvre tous les dommages corporels subis ;

– Garantie conducteur secondaire : permet d’inscrire un deuxième conducteur ;

– Garantie prêt guidon : en souscrivant à cette option, vous pourrez prêter votre moto occasionnellement.

Quelle que soit la formule ou l’option que vous choisissez, votre compagnie d’assurance peut appliquer une déduction sur toute couverture souscrite. Les compagnies d’assurance moto qui n’appliquent pas de franchises sont rares.

La franchise est le solde qui doit être payé après le sinistre. Vous ne pourrez pas prétendre à une indemnisation intégrale du préjudice, même si vous n’êtes pas responsable de l’accident. Pour cette raison, de nombreux assurés choisissent de ne pas déclarer les sinistres mineurs, tels que les bris de glace, compte tenu du seuil de franchise. Souvent, cela dépasse le coût des réparations.

Voici quelques façons de payer moins cher vos primes d’assurance moto :

– Comparer les tarifs des différentes compagnies d’assurance. Soit en utilisant un comparateur d’assurance moto en ligne, soit en faisant appel à un courtier d’assurance qui aura accès aux meilleurs tarifs ;

– Avec votre devis d’assurance, jouez la concurrence !

– Prend en charge les petites cylindrées pour les débutants et les motos d’occasion ;

– Convaincre l’assurance : votre moto est taillée, investissez dans un antivol, essayez de garer votre deux-roues dans un garage privé ou au moins dans un parking gardé ;

– Augmenter votre franchise pour faire baisser le prix de votre assurance moto ;

– S’assurer en tant que conducteur secondaire : attention, certaines assurances le refusent et la conduite doit être occasionnelle. Cependant, cette astuce aura l’avantage de vous rapporter quelques points bonus ;

– Choisissez un contrat d’assurance moto jeune conducteur au kilomètre (Pay as you drive) si vous ne prévoyez pas de rouler beaucoup.

Est-ce possible d’assurer une moto sportive en tant que jeune conducteur ?

Sachez que si vous souhaitez investir dans une moto performante pour commencer, vous aurez beaucoup de mal à la faire assurer. La plupart des compagnies d’assurance moto refuseront catégoriquement d’assurer une moto de sport si le pilote a moins de 24 ans. De même avec les permis qui ont moins de 2 ans.

Pour les compagnies d’assurance qui acceptent d’assurer les gros engins, n’oubliez pas que les tarifs seront très élevés du fait de la surprime. De plus, votre moto doit encore être immobilisée tant que vous êtes encore jeune.

Pour conclure : souscrire une assurance moto jeune conducteur n’est pas une mince affaire. De nombreuses compagnies d’assurance rechignent à assurer les motards débutants et cela peut vous coûter une fortune ! Mais en prenant le temps de comparer différentes offres grâce à un comparateur d’assurances comme celui que NetVox met à votre disposition, vous pourrez facilement trouver celle qui vous convient. N’hésitez pas à visiter le site de NetVox Assurances !