Si les investisseurs Français ont toujours montré une appétence particulière pour la pierre, il a été observé que seuls 15% d’entre eux ont pour objectif de réaliser une plus-value à la revente. Leur attrait pour l’immobilier est donc majoritairement lié à la création de revenus locatifs. Malheureusement, depuis plusieurs années, les défauts de paiements de loyers deviennent de plus en plus prégnants, venant ainsi ébrécher l’engouement pour la vieille pierre, voire même précariser certains bailleurs.

Des propriétaires aux prises avec des loyers impayés – iStock.com/zephir18

L’Agence nationale pour l’information : baromètre des difficultés du marché locatif

L’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL) est un organisme qui a été créé en 1975 afin de contribuer, avec ses émanations départementales (ADIL) ; qui renseigne sur tous les sujets liés au logement (documentation, information, études, formation, etc.). L’ADIL informe également les locataires en difficulté ; ainsi que les propriétaires victimes d’impayés. Cependant, l’organisme a souligné l’augmentation importante, ces dernières années, du nombre de demandes en raison de difficultés à payer le loyer… Du côté des locataires, l’organisme les oriente principalement vers l’aide sociale ou la présentation d’un surendettement. . Côté donateurs, Adil peut apporter une contribution significative pour proposer un plan de déménagement… Et les demandes des pauvres propriétaires sont exponentielles ! Adil rapporte donc 53 000 consultations en 2020, et 50 144 en 2021. Ce dernier chiffre montre une augmentation de 6%, par rapport à 2019. Dans la question; Bien sûr, la crise sanitaire. « En plus de contribuer à la plus grande précarité des familles fragiles habituées au réseau, la crise a également touché de nouveaux publics, moins habitués à fréquenter Adil », explique l’ANIL dans un rapport rendu public le 23 juin. Autre chiffre édifiant fourni par l’organisation : 17% des donateurs qui démarchent ses antennes sont allocataires des minima sociaux ; qui témoigne de la précarité dans laquelle sont plongés de nombreux propriétaires, qui ne peuvent payer leurs loyers…

À Lire  Assurance auto sans franchise : offres, tarifs, garanties

Les retraités particulièrement touchés par le phénomène des loyers impayés

Parmi les avantages sociaux dont bénéficient les propriétaires cités par les Adil, on retrouve souvent le minimum vieillesse. Et pour cause… Plus d’un tiers des propriétaires qui contactent l’organisme pour signaler un loyer en retard ou impayé ont plus de 60 ans. Il existe en effet pléthore de retraités qui ont opté pour ce type de revenu pour compléter une petite pension. Pourtant, ce sont aussi ceux qui – le plus souvent, dans une logique de confiance – souscrivent le moins aux garanties de loyers impayés (GLI). Ces « dispositifs de garantie » sont justement destinés à prendre le relais en cas de loyer impayé…

Loyers impayés ; quels recours ?

Selon la loi ALUR du 24 mars 2014, un propriétaire victime d’un loyer impayé peut résilier le bail et expulser son locataire… Mais la procédure est longue et incertaine ! Avant d’entamer toute procédure judiciaire, il est recommandé de :