De plus en plus de femmes choisissent des protections menstruelles lavables et réutilisables pour des raisons économiques et écologiques. La production se développe à grande vitesse, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.

10 000 à 15 000 : C’est le nombre de protections périodiques que les personnes menstruées utilisent au cours de leur vie. Ces produits ont un coût financier élevé, mais aussi un impact sur la santé et l’environnement, car la plupart d’entre eux contiennent du plastique ou du coton, ainsi que de nombreuses substances chimiques.

Des alternatives aux protections jetables

La bonne nouvelle : il existe de nombreuses alternatives ! Surtout les culottes menstruelles, qui deviennent de plus en plus courantes.

Selon une étude Nielsen rapportée par Le Figaro, leurs ventes ont quadruplé entre décembre 2020 et décembre 2021, tandis que les tampons ont chuté de 9,5 %.

Plusieurs grandes marques de prêt-à-porter le proposent désormais et des marques artisanales locales ont implanté des sites de production en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est par exemple le cas de Kraft Cie à Neulis (Loire), ou le cas de Chérie Louve à Saint-Laurent-de-Mu (Rhône).

Flora Pinsivy, la fondatrice de Chérie Louve, a confié la fabrication du panty à l’atelier MSL, près de Lyon, où elle emploie 16 personnes : « la protection rentre à l’intérieur du panty. Elle absorbe si vite le flux qu’on est ‘sec’ immédiatement « . a-t-il expliqué.

Des conceptions écoresponsables

L’utiliser sans protection jetable permet de réduire les déchets, cela réduit également son empreinte écologique globale, car ces culottes sont éco-conçues : « nos tissus sont écologiques, tissés et teints en France, et certifiés sans produits nocifs », assure Flora Pinsivy.

À Lire  Noël : Sisters Republic vous dévoile les cadeaux parfaits à mettre sous...

Autre avantage : ces culottes réutilisables et lavables nécessitent très peu d’entretien : « Après utilisation, en rentrant le soir, il faut la laver, puis en machine à laver à 30 ou 40 degrés. Il faut la sécher à l’eau à l’air libre et surtout n’utilisez pas d’adoucissant qui bloque la fibre absorbante. Si vous respectez l’entretien, la durée de vie de la culotte est de cinq ans. »

Très rentables à moyen terme

Les culottes Chérie Louve sont actuellement vendues à la Foire de Lyon et toute l’année sur le site de la marque. Comptez entre 25 et 45 euros la culotte, sachant que pour des flux réguliers il n’est pas nécessaire de changer quotidiennement. Sur plusieurs années de vie, il devient vite beaucoup moins cher que le jetable !

Des sacs étanches seront bientôt en vente pour transporter vos culottes dans votre sac si vous avez besoin de les changer.

Petites astuces

Pour la première utilisation, il est conseillé d’essayer la culotte chez soi, en week-end ou en vacances, pour vérifier que le modèle choisi correspond à son débit.

La nuit, vous pouvez utiliser le même modèle que le jour, mais pour des débits plus importants, il faudra choisir un modèle plus absorbant. Cette option de protection nécessite donc que l’utilisateur connaisse bien son corps.