Publié le 6 septembre 2022 à 14 h 49 Mis à jour le 6 septembre 2022 à 15 h 08

Surtout dans un contexte de hausse des taux d’intérêt, il est important de prêter attention au coût de l’assurance emprunteur. Intégrée au taux annuel effectif annuel, cette assurance est demandée par les banques afin que le client soit couvert s’il ne peut plus rembourser son prêt lorsque certains événements définis dans son contrat surviennent. L’assureur prend alors le relais et assume tout ou partie des mensualités restant à rembourser.

Ces faits, qui empêchent un ménage de pouvoir assurer le service de son emprunt, sont le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie, l’incapacité permanente, l’incapacité temporaire de travail ou encore la perte d’emploi. Cette dernière garantie, dont l’exécution est soumise à des conditions restrictives (licenciement pour faute grave, démission et rupture conventionnelle du contrat de travail sont en principe exclues), est facultative et n’est pas incluse dans la formule de base

À Lire  Bac+5 et inscrit à Pôle Emploi ? Décrochez un job dans la Data ou la Cybersécurité au 1er Salon POEI organisé par DataScientest !