(Crédit image : © ijeab – stock.adobe.com)

Une fin de remboursement généralement plafonnée à 70 ou 75 ans

Lors de l’octroi d’un prêt, l’âge des emprunteurs est très important, notamment l’âge qu’ils auront après le remboursement du prêt. Ainsi, un retraité de 60 ans qui emprunte plus de 10 ans restera accroché avec la fin de remboursement prévue à 70 ans, mais il sera difficile pour beaucoup de contracter un emprunt sur une durée de 20 ans, puis d’annuler le dette à l’âge de 80 ans. Cécile Roquelaure, la porte-parole de l’entrepreneur Empruntis, explique : « Rien n’est complètement fermé, mais la plupart des banques traditionnelles fixent la limite de fin de prêt à 70 ou 75 ans ».

A lire aussi :

Le coût de l’assurance emprunteur explose avec l’âge

Immobilier d’entreprise : les taux d’intérêt vont-ils continuer à monter ?

La raison d’une telle limite est simple : avec l’âge, le risque de décès est de plus en plus élevé. L’Institut national d’études démographiques (INED) a estimé qu’à partir de 20 ans, ce risque double tous les 8 à 9 ans. Cécile Roquelaure a déclaré : « Sur 50 ans, le financement de plus de 20 ans reste très compétitif, mieux vaut s’assurer que la banque finance le projet sur 15 ans ». Pour acheter votre maison principale, une maison secondaire ou pour faire une liste d’investissement, vous devez donc prendre en compte cet élément important.

À Lire  Crédit immobilier en 2022 : quand peut-on changer d'assurance emprunteur ?

Une capacité d’emprunt réduite à la retraite

Dans le même concept que la santé, les contrats d’assurance de débiteurs voient leurs tarifs bondir avec l’âge du souscripteur. En plus d’augmenter le risque de décès, le risque de contracter une maladie augmente. « C’est une vraie difficulté après 50 ans, témoigne Cécile Roquelaure. Les effets d’une crise sanitaire sont plus importants ». Si, en théorie, cela peut se faire sans ce contrat, qui n’est pas causé par une obligation légale, en pratique la banque émettra, et tout cela se couvrira et protégera l’emprunteur et ses héritiers.

Afin d’éviter le recours à une surtaxe en cas de problème de santé, il est possible de compléter le remplissage d’un questionnaire de santé, sous certaines conditions. Premièrement, et le moins : la dette doit être remboursée avant l’âge de 60 ans. La seconde concerne le montant de la dette contractée : elle ne doit pas dépasser 200 000 euros par emprunteur. Si l’une de ces deux conditions n’est pas remplie, il faut alors remplir le questionnaire de santé demandé par la banque, et éventuellement une autre question si un problème de santé s’est produit ces dernières années.