Article recommandé en partenariat avec La finanças Doirt tous, un site pédagogique sur l’argent et la finance….

En France, la Sécurité Sociale est le socle du système pour vous aider à prendre soin de vous en remboursant les soins de santé de base. Si vous avez moins de 18 ans, vous êtes rattaché au régime de prévoyance sociale de vos parents, puis au 1er septembre de l’année de vos 18 ans, vous devenez indépendant et individuellement assuré au régime général de prévoyance sociale (sauf exceptions : régime agricole, etc.) Depuis septembre 2019, la « Sécurité sociale étudiante » n’existe plus (il s’agissait d’un système spécial complexe jugé inefficace).

Ainsi, vous pouvez bénéficier de la prise en charge de vos dépenses de santé en cas de maladie ou de maternité auprès de la caisse d’assurance maladie principale de votre résidence. Pour cela, vous devez mettre à jour votre carte Vitale, ouvrir un compte ameli en ligne (www.ameli.fr) et confirmer qu’un médecin généraliste bénéficiera du remboursement des frais de santé.

Une assurance santé complémentaire pour étudiant, facultative

L’assurance maladie ne prend en charge qu’une partie des frais de santé (70% d’une visite chez le médecin, 60% d’une action paramédicale comme un orthophoniste ou un kinésithérapeute… 15 à 100% des médicaments s’ils sont jugés confortables ou nécessaires. . . .). Pour obtenir le remboursement total, partiel ou total des frais dont vous avez la charge, les étudiants et autres assurés peuvent contracter une assurance maladie complémentaire, communément appelée « mutuelle de santé ». Cette mutuelle est payante (de 10 à 15 euros par mois pour la première couverture de base) et n’est pas obligatoire, en bonne santé et sans gros frais, une mutuelle n’a aucun intérêt… mais par définition les frais sont difficiles à prévoir santé !

Une fois votre arbitrage budgétaire terminé et une décision prise, vous pouvez choisir la mutuelle de vos parents, une « mutuelle » ou une complémentaire santé de toute autre compagnie d’assurance… L’organisme d’épargne de vos parents peut fournir un complément offre de couverture à vos parents. une offre spéciale liée au contrat de tes parents, ou il te proposera de souscrire un contrat individuel.

À Lire  Quelles sont les différentes étapes de la conduite autonome ?

Il existe des mutuelles spécialisées pour étudiants comme la LMDE ou Heyme, qui proposent des offres spéciales pour les étudiants (mutuelle de santé pendant les études à l’étranger, par exemple) avec des actions de prévention adaptées aux jeunes sur les problèmes de santé qu’ils pourraient vous trouver.

Comparer les contrats d’assurance santé

Avant de s’engager, il est nécessaire de comparer les offres proposées. Les garanties, les niveaux de remboursement et les coûts varient selon les assureurs et les contrats choisis. En général, plus les garanties sont prolongées, plus la prime est élevée.

Au préalable, vos besoins doivent être évalués. Si vous n’avez pas de soucis de santé connus, vous pouvez souscrire une complémentaire santé avec des garanties minimales, moins onéreuse. Mais pour couvrir des besoins spécifiques, par exemple en cas de verres correcteurs ou de soins dentaires non pris en charge ou non par l’assurance maladie, il faudra choisir une complémentaire santé qui offrira plus de remboursement, mais la cotisation annuelle sera plus substantiel.

La complémentaire santé solidaire, pour les étudiants ayant de faibles ressources

Sous conditions de ressources, les étudiants peuvent bénéficier de la complémentaire santé solidarité (C2S), anciennement appelée complémentaire couverture maladie universelle (CMU-C). Elle prend en charge la part des frais de soins non remboursés par l’assurance maladie (y compris l’hospitalisation) et vous permet de bénéficier de l’avance sur frais (tiers payant) qui facilite l’accès aux soins. Selon le niveau de ressources, il est gratuit ou coûte jusqu’à 8 euros par mois pour les moins de 29 ans.

Pour connaître toutes les aides auxquelles vous pourriez avoir droit, vous pouvez faire une simulation en ligne sur le site 1jeune1solution.gouv.fr/mes-aides.