Par Etienne Gless, publié le 17 octobre 2022

De plus en plus d’entreprises ouvrent leur propre centre d’apprentissage et de travail (CFA). Ils se multiplient pour répondre au besoin de former rapidement des étudiants à des métiers spécifiques en tension ou porteurs d’avenir.

Aujourd’hui, il existe environ 80 CFA pour les entreprises répertoriées par le ministère du Travail. Ces centres de formation d’apprentis ont la particularité d’être créés directement par des entreprises cherchant à recruter dans des domaines où elles ont un fort besoin de recrutement. Si vous choisissez ce type d’organisation, l’avantage est évident, vous avez déjà votre entreprise d’accueil, mais attention, vous serez formé à un certain métier avec un diplôme en prime.

Alexandre suit l’un des quatre parcours d’apprentissage proposés par Orange dans les métiers du numérique (analyste de données, cybersécurité, technicien d’intervention, technicien service client, etc.). « Ik was op zoek naar een bedrijf voor een leerwerktraject als data-analist. Toen ik zag dat Orange een opleiding aanbood met het leerwerktraject, leek het me vanzelfsprekend. Voor mij is het twee in één en het is perfect », legt uit de jonge Homme.

Le CFA d’entreprise pour être opérationnel rapidement

Pour les élèves apprentis qui choisissent de passer par un CFA en entreprise, ils peuvent bénéficier d’une formation en adéquation avec l’emploi dans l’entreprise d’accueil. « L’apprentissage du CFA de Schneider Electric m’a permis d’être rapidement opérationnel et de m’immerger dans le monde de l’entreprise », témoigne Anthony, diplômé du BTS FED (Fluides énergies domotique). L’entreprise a ouvert son propre CFA en 2020 pour former une centaine d’étudiants au négoce de l’énergie.

Pour le jeune homme, c’est aussi l’occasion de « participer à des projets d’entreprise » : « J’ai pu contribuer à la réalisation de nombreuses gestions techniques du bâtiment. A la fin de ma formation je n’ai eu aucun mal à trouver un emploi,  » sourit Antoine.

Idem pour Lise, 21 ans, qui a terminé une alternance au CFA de Décathlon et se prépare à décrocher le titre professionnel de Technicienne salariée Vendeuse d’équipements sportifs. « Grâce à ma formation, je suis capable de m’occuper des vélos des clients et je suis à mon compte dans la plupart des réparations. » La marque dédiée au sport en créant ce centre de formation pour étudiants a pour objectif de former cette année 200 jeunes en alternance. Chaque étudiant signe un contrat d’apprentissage de 12 mois pour préparer un diplôme national reconnu.

À Lire  La boutique Emploi fait peau neuve : 242 services numériques dédiés à l'emploi

Un CFA d’entreprise pour se former à des métiers en tension ou d’avenir

Pour les entreprises, la création d’un CFA en interne (ou en commun avec d’autres entreprises) revêt également une importance immédiate : former rapidement une main-d’œuvre à des métiers difficiles à recruter. Par exemple, dans le monde de la restauration, où le métier de chef est sous tension, plusieurs entreprises – Korian, Sodexo, Accor et Disneyland Paris – ont créé conjointement le CFA des chefs en 2021.

L’objectif : former des élèves au métier de cuisinier pour répondre à leurs besoins dans les cantines scolaires, les EHPAD ou dans les centres de loisirs. Les jeunes de 17 à 29 ans peuvent obtenir un titre professionnel de cuisine en un an, un CAP Cuisine ou un baccalauréat professionnel dans différentes grandes villes. « Confronté à la pénurie de main-d’œuvre en restauration, le CFA des chefs est plus que jamais stratégique pour nos groupes », note Françoise Merloz, sa directrice.

Autre moteur des entreprises : la formation aux métiers d’avenir pour lesquels la formation est insuffisante. Fort bien nommé Energy Transition Academy, le CFA du groupe Engie permet à des jeunes (ou adultes en reconversion) de se préparer par exemple au bac pro MEE (Métiers de l’Efficacité Energétique) tout en acquérant une expérience pratique au sein du groupe.

Plus de 1.200 CFA externes et 80 CFA d’entreprise

La plupart des 832 000 étudiants qui ont signé un contrat d’apprentissage avec une entreprise l’an dernier ont reçu leurs cours théoriques dans l’un des 1 200 centres d’apprentissage externes.

Celles-ci sont administrées par des chambres consulaires (CCI, chambres de commerce et d’artisanat, chambres d’agriculture, etc.), des universités, des associations professionnelles (construction, etc.), des collectivités territoriales ou par le ministère de l’Éducation nationale. National ou Agriculture (pour les CFA publics). A ces CFA traditionnels s’ajoutent aujourd’hui environ 80 CFA réalisés par des entreprises comme Orange, Schneider Electric, Engie ou encore L’Oréal.

Mais finalement, quelle que soit la formation diplômante ou l’entreprise que vous choisissez, c’est votre projet, la qualité et la rapidité de l’insertion professionnelle qui doivent guider votre choix.